Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

Bon, c’en est assez. Moi ça me fait peine. Beaucoup trop de contre-vérités sont énoncées quotidiennement sur l’affaire de l’Aéroport Grand-Ouest, outrageusement raccourci en NDDL par les supporters de la bande de squatteurs basanés polygames crypto-anarchistes néo-staliniens qui ne se lavent même pas tous les jours. Il est peut-être temps de prendre UN PEU de hauteur, de dépassionner le débat, et de ramener UN PEU de sérieux sur ce sujet de haute voltige.

;

Un peu d’histoire(s)

Le site de Notre-Dame-Des-Landes fut choisi en 1967 (selon les normes européennes environnementales et de préservation de la biodiversité qui devaient à l’époque déjà probablement être les mêmes qu’aujourd’hui) par le Service technique des bases aériennes, puis validé en 1970 par le Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT) pour remplacer “Nantes Atlantique” existant déjà à l’époque, notamment pour y développer le fret, et aussi un peu pour pouvoir accueillir fièrement le tout nouveau Concorde. Mais si, vous savez, cet avion qui a eu un petit souci le 25 juillet 2000, tuant 113 personnes, et qui ressemblait à un burn-out de cigogne sous extasy avec une paire de Ray-Ban.

S’il semble aujourd’hui – mais je m’avance peut-être un peu  – que le projet n’accueillera finalement pas le Concorde, dès mai 1967, les autochtones les plus civilisés pouvaient déchiffrer dans la presse locale avec leurs quelques rudiments de langue française que “La métropole Nantes – Saint Nazaire pourrait devenir le Rotterdam aérien de l’Europe par la création d’un aéroport international de fret au nord de la Loire”. Les hommes politiques et leurs experts avaient parlé. Et tout le monde sait ça, ils tiennent toujours leurs promesses.

En 1971, une vague histoire de choc pétrolier mit semble-t-il un peu de sable d’embargo de pays arabes de l’OPEP dans le moteur du projet de nouvel Aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Mais aujourd’hui, comme ces problèmes de pétrole sont définitivement derrière nous, ne vous inquiétez pas, l’histoire peut reprendre son cours.

Après quelques années de trafic stagnant, dans les années 80 la CCI qui gérait Nantes Atlantique posa la question totalement saugrenue de construire une nouvelle piste perpendiculaire à l’existante, qui eût permis aux avions de ne plus survoler Nantes. C’était sans compter sur l’avis du Conseil général de l’époque qui considéra qu’importaient peu trajectoires rectilignes, sens des vents dominants, et beaucoup moins de nuisances sonores sur la population : “Faisons au plus simple, de toutes façons, après, il y aura Notre-Dame-des-Landes”.

La solution retenue par les experts fut donc de prolonger la piste existante, très mal orientée selon les pilotes et par voie de conséquence selon les riverains qui ne comprennent décidément rien aux expertises des experts agréées par des hommes politiques experts dans l’art d’agréer les experts des expertises.

Les mêmes experts de prévisions de trafic de l’époque annonçaient donc entre 5 et 9 millions de passagers pour l’an 2000, et puisqu’ils ne se trompent jamais comme vous l’avez compris, l’aéroport de Nantes Atlantique en accueille aujourd’hui 3,2 millions par an.

Heureusement, en 2000, sous le gouvernement Jospin, parce qu’on peut être de gauche et moderne, le projet ressortit enfin des cartons.

Mieux qu’un aéroport de fret, un aéroport international ! Il remplacerait  l’existant, dont le fonctionnement serait cependant maintenu partiellement pour l’usine d’Airbus voisine, qui expédie ses pièces détachées par avion mais, heureusement pour les riverains, ne fait jamais décoller les siens. Quel rêve merveilleux pour les hommes politiques locaux de s’imaginer accueillir à bras fiscaux ouverts les hommes d’affaires du monde entier apportant la croissance et la mondialisation dans leurs valises en descendant de gros aéronefs sur deux pistes neuves ! Et quel argumentaire économique merveilleux pour un programme de réélection à un mandat local ! Faire décoller et atterrir des avions c’est un peu magique non, vous ne trouvez-pas ?

L’actuel aéroport de Nantes Atlantique

La France compte plus de 156 aéroports (475 en comptant les aérodromes), contre 45 en Allemagne(102 avec les aérodromes) et 160 en Grande-Bretagne (357 avec les aérodromes) [NDLR chiffre corrigé, merci aux lecteurs]. S’il faut bien qu’on les batte sur quelque chose, c’est fait.

L’aéroport actuel de Nantes Atlantique s’étend sur 320 hectares. Sa piste mesure 2 900 mètres par 45 mètres, et a été bétonnée en 1939, parce que l’herbe, c’est quand même plus pratique pour jouer au golf que pour faire atterrir mamie qui rentre des Seychelles. Cette piste permettrait d’absorber 35 avions par heure, même s’il n’y en a que 10 à 12 actuellement, mais c’est un argument de gauchiste en tongs pas rasé.

Le décret n° 2001-705 du 31/07/2001 a inscrit l’aéroport de Nantes Atlantique parmi ceux sur lesquels l’Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires (ACNUSA) a des compétences élargies (10 aéroports en France). Traduction : il casse les oreilles de 42 000 personnes, mais comme le nouvel aéroport est en projet, on ne va surtout pas construire une nouvelle piste orientée correctement, ni même régler les questions de gestion du trafic aérien.

Forcément, il a toujours un collectif de crypto-anarchistes pilotes de lignes doutant de la pertinence du projet de Notre-Dame-des-Landes pour affirmer que “30 % des avions qui survolent le centre-ville pourraient l’éviter en passant par le sud de l’agglomération”. Comment croire Thierry Masson, cet officier-pilote de ligne de 50 ans basé à Nantes qui a tout du conspirationniste notoire quand il déclare : “Deux tiers du trafic transitent par le sud-est de l’agglomération. J’aimerais bien savoir pourquoi, en arrivant de Limoges, de Poitiers ou de Bordeaux, il faut faire un détour par le nord-est de l’agglomération et survoler le centre de Nantes.”

Par sa superficie, Nantes Atlantique a déjà la dimension d’un aéroport international.

En 2011, pour 60 800 mouvements (les décollages/atterrissages sont un peu les pompes/abdos du contrôleur aérien) l’aéroport à reçu 3,2 millions de passagers.

Sa surface est moitié de celle de l’aéroport Gatwick à Londres, qui, par comparaison, assure 280 000 mouvements par an et reçoit 31 millions de passagers, et quasi-égale à celle de l’aéroport de San Diego, en Californie (USA) qui voit passer annuellement 223 000 mouvements et achemine 17 millions de passagers. L’aéroport de Genève, qui ne possède qu’une seule piste, accueille 10 millions de passagers par an, 170 000 mouvements d’avions, et occupe 340 hectares.

En fait, ce qui sature un aéroport ce n’est pas le nombre de passagers mais bien évidemment le nombre de décollages/atterrissages, et sur ce point Nantes Atlantique est passé de 54 858 mouvements en 2007 à 60 800 mouvements en 2011. En suivant cette courbe, Nantes Atlantique devrait atteindre les 200 000 mouvements en 2750 après la troisième apocalypse, quand Nantes sera devenue la capitale du monde.

Du coup, Nantes Atlantique a reçu le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen, ce qui est donc une excellente raison pour en construire un nouveau.

Cerise on the cup-cake, il y a donc une usine Airbus en bordure de la piste de Nantes Atlantique qui emploie 2 300 salariés à la fabrication notamment des radômes (extrémités avant des avions) et des caissons centraux de voilure de toute la gamme Airbus, pièces qui partent pour assemblage à bord du Beluga, l’avion-cargo d’Airbus. Que se passera-t-il pour Airbus si Nantes Atlantique ferme ? Airbus ne va quand-même pas délocaliser sa production ? La piste serait donc privatisée pour son bénéfice ? A moins – idée lumineuse – qu’on refile l’un des aéroports européens les mieux notés aux bons soins de Vinci, qui saura bien en faire quelque usage rentable : les bâtiments de l’aéroport seront peut-être transformés en skate-park, en agence Pôle-Emploi, ou en crèche pour les futurs pilotes de ligne.

“Un aéroport qui réponde aux défis de notre temps”

(Jean-Marc Ayrault)

Suite à une enquête d’utilité publique conclue fin 2006, la Commission d’enquête remit en avril 2007 un rapport au préfet de la région Pays de la Loire.

C’est M. Bernard Boucault qui était à l’époque préfet de la région Pays de la Loire. Il avait à peine eu le temps de lire le rapport et de reconnaître le projet d’utilité publique qu’il fut nommé en juin 2007 directeur de l’ENA, Le 30 mai 2012, il fut nommé préfet de police de Paris. Comme quoi même faire les grandes écoles n’empêche pas de finir au poste.

M. Bernard Hagelsteen lui succéda le 20 juin 2007 au double poste de préfet de la région Pays de la Loire et préfet de la Loire-Atlantique. Une carrière à talonnettes que celle de M. Bernard Hagelsteen : en 1984 il devint secrétaire général de la préfecture des Hauts-de-Seine, puis obtint entre 1989 et 1992 le poste de directeur de la police générale à la préfecture de police de Paris, et plus récemment celui de secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance. Proche collaborateur du ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, Bernard Hagelsteen avait eu pour tâche de préparer et de défendre la loi sur la prévention de la délinquance, promulguée en mars 2007.

Un mois après l’élection de Nicolas Sarkozy, nommé préfet de la région Pays de la Loire et préfet de la Loire-Atlantique, il héritait donc du dossier du décret d’utilité publique de l’aéroport.

Ce fameux décret d’utilité publique (DUP) est finalement publié le 10 février 2008, suite à une enquête d’utilité publique pour laquelle 63 % des contributions recueillies par les sept enquêteurs étaient opposées au projet. Mais comme on arrête pas le progrès, l’enquête s’est quand même avérée suffisamment positive pour prendre un DUP, même si sur les sept enquêteurs qui ont fait le travail, deux ont abandonné leur position avant la fin des travaux de la commission d’enquête.

Et puisque la mode était à un truc médiatique appelé Grenelle de l’environnement, le décret comportait la réserve que cet aéroport soit de haute qualité environnementale (norme HQE).

Contesté par la suite devant le Conseil d’Etat, ce décret sera confirmé en 2009 et en 2010.

Un esprit mal tourné pourrait s’indigner de ce que la présidente de la section des travaux publics au Conseil d’Etat fût Mme Marie Dominique Monfraix, épouse du préfet Bernard Hagelsteen en charge du décret en question, alors qu’il s’agit bien évidemment du fruit du hasard. Un hasard qui valait bien que Mme Monfraix-Hagelsteen fût élevée au grade de Commandeur de la Légion d’honneur le 13 Juillet 2009, ce qui n’a strictement rien à voir, nous ne salirons pas ici la mémoire une femme irréprochable, décédée depuis.

Hasard total également si son époux désormais veuf monsieur Bernard Hagelsteen a pris sa retraite le 1er décembre 2011 pour devenir non pas conseiller à la Cour des comptes comme il l’avait annoncé initialement, mais conseiller auprès du DG de Vinci Autoroutes, puis responsable des péages pour ASF, filiale de Vinci. Vinci en charge du projet du nouvel aéroport. Tout ne peut pas être dramatique, le hasard fait parfois bien les choses, n’en déplaise à la loi dite de pantouflage concernant les représentants de l’État.

Les projets d’optimisation de l’aéroport existant de Nantes Atlantique n’ont pas été déposés, les solutions alternatives n’ont pas été étudiées : aucun intérêt, puisqu’on fait l’aéroport Grand Ouest de NDDL. Quand au Grenelle de l’environnement, qui préconisait l’étude de solutions alternatives pour les projets à fort impact environnemental, c’est de toute façon aujourd’hui un truc complètement dépassé, d’ailleurs on en parle même plus à la télévision. J’en ai discuté avec un lobbyiste du bétonnage pas cher, on vous jure mordicus que la norme HQE ça sert à rien.

Alors certains viendront braire que la vraie motivation pour ce projet en 2000 a été de faciliter une opération de rénovation urbaine importante dont une partie se situait dans le périmètre des nuisances sonores de l’actuel aéroport. Et vont s’imaginer que pour ne pas s’embarrasser de contraintes d’insonorisation trop coûteuses, on préfère se débarrasser de l’aéroport et en construire un nouveau.

Et pourquoi pas aussi fantasmer sur les prétendus appétits financiers des prétendus lobbies du BTP, tout ça parce que le Président et le Directeur général de VINCI ont pu faire ensemble quelques voyages au Cambodge avec M.Thierry Mariani.

Écoutez plutôt Jean-Marc Ayrault, un homme qui a eu une vision prophétique de la magnificence de Nantes et lui souhaite “un aéroport qui réponde aux défis de notre temps”. Mais si, vous savez, Jean-Marc Ayrault, l’homme qui a réussi à rendre François Fillon charismatique : ancien maire PS de Nantes depuis 1989, ancien député, ancien président du groupe socialiste, il est aujourd’hui conseiller municipal de Nantes, conseiller communautaire de Nantes Métropole (qui participe au financement du projet) , et accessoirement semble-t-il Premier ministre.

Nantes-sur-Ayrault la sublime, nouvelle capitale française : Pensez-donc, avec 1 650 hectares cet aéroport de Notre-Dame-des-Landes (toutes infrastructures comprises) sera donc plus grand que la surface aéroportuaire de Roissy Charles de Gaulle qui accueille sur 1 400 hectares 540 000 mouvements d’avions et 55 millions de passagers par an (pour une surface totale de 3.257 hectares). Si avec ça Nantes-sur-Ayrault ne devient pas Nantes-sur-Ayrault-la-magnifique …

Veni, Vidi, Vinci

Donc, le 30 décembre 2010, Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports, a paraphé le contrat de concession du nouvel aéroport Grand-Ouest. Signé par la société concessionnaire des aéroports du Grand Ouest, filiale de VINCI Concessions (85 %), en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes (10%) et Entreprise de Travaux Publics de l’Ouest (ETPO – CIFE) (5 %), il est entré en vigueur le 1er janvier 2011.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Vinci a obtenu la reprise de l’exploitation des aéroports de Nantes-Atlantique et de Saint-Nazaire Montoir, en plus de la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du nouvel aéroport du Grand Ouest Notre-Dame des Landes pour une durée de 55 ans.

Ce projet ultramoderne déposé par Vinci présente deux pistes de 2.700 et 2.900 mètres : on pourrait potentiellement y faire atterrir des A380, mais le futur exploitant de l’aéroport ne prévoit pas l’existence, dès l’ouverture de l’aéroport  de lignes commerciales régulières utilisant l’A380, ni donc les infrastructures adaptées. Comme les gros porteurs ne sont pas trop à la mode, on s’en dénoyaute la cerise. Puisqu’on vous dit que c’est ultramoderne. Faut suivre un peu.

Deux pistes pour 4 millions de passagers. Une bande de sauvages autochtones qui vit là-bas, l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes) soutient qu’il n’existe aucune norme européenne allant dans ce sens. Peut-être, mais qu’est-ce qui leur dit que demain on ne va pas construire 8 pistes supplémentaires à Roissy, avec 60 millions de passagers sur 4 pistes ? Le bon sens n’est pas toujours près de chez vous, vous diront les experts.

Le projet devrait coûter 561 millions d’euros (aucun budget de dépassement n’a été prévu car on sait bien que ça n’arrive jamais sur des gros chantiers), ce qui heureusement en période de crise est une somme tout à fait modeste parfaitement employée. Ce n’est pas comme si avec 561 millions d’euros on pouvait créer des logements, financer des projets écologiques, faire de la recherche… Une paille donc, mais dans l’œil.

La répartition de l’enveloppe globale s’établit comme suit :

  • Vinci apporte autour de 310 M€ sur les 441 M€ évalués pour la réalisation de la plateforme aéroportuaire qui se répartissent comme suit :

– 100 millions d’euros c’est le résultat du bénéfice fait sur Nantes Atlantique entre 2010 et 2017 [sic!]
– 100 millions d’euros empruntés sur les marchés financiers cautionnés par les collectivités locales, noir sur blanc dans le cahier des charges [re-sic!]
– 100 millions d’euros des actionnaires de Vinci avec un rendement annuel de 12 % imposé.[re-re-sic!]

  • L’Etat (130,5 M€) et les collectivités publiques (115,5 M€) se sont engagés sur une contribution publique totale de 246 M€, financement partagé au travers d’un syndicat mixte comprenant :

– Les Conseils régionaux des Pays de la Loire (40,4 M€) et de Bretagne (28,9 M€),
– Le Conseil général de Loire-Atlantique (23,1 M€)
– Nantes Métropole (17,9 M€)
– La communauté d’agglomération de Saint-Nazaire (2,9 M€) et celle de La Baule-presqu’île de Guérande (2,3 M€)

On rappellera tout de même que lors du débat public de 2002-2003, le prix du baril de pétrole (brent) oscillait entre 30 et 40 dollars. Aujourd’hui c’est plutôt autour de 100 dollars le baril qu’il oscille, mais ça n’a évidemment aucune sorte d’importance.

Cinq enquêtes publiques se sont déroulées du 21 juin au 7 août 2012. Quelque 400 contributions ont été déposées ou envoyées aux commissaires enquêteurs, et certains viendront chicaner sur “la précipitation à organiser l’enquête pendant l’été, avant l’entrée en application de la réforme des enquêtes publiques, ce qui a permis à l’Etat d’organiser la procédure conformément à l’ancienne règle, alors que la nouvelle aurait permis une instruction plus longue”.

Il y aura bien des pisse-froid pour venir arguer également que les centaines d’hectares requis pour le nouvel aéroport sont des zones humides, en tête de deux bassins versants, que leur artificialisation est contraire aux dispositions du SDAGE Loire Bretagne.
Que normalement ce projet ne peut satisfaire aux exigences de la loi sur l’eau, mais heureusement l’Etat et Vinci proposent une solution, dite loi-du-contournement-de-la-loi, qui permettrait de passer outre : le concessionnaire Vinci-Aéroport du Grand Ouest aurait recourt à des « unités de compensation zones humides » calculées selon des coefficients de 0,25 à 2 pour évaluer l’intensité de la réponse compensatoire des mesures.

Bon ok, c’est un peu violer la loi française et la directive européenne cadre sur l’eau, parce que normalement une zone humide détruite doit être compensée par deux hectares construits sur le même bassin versant, or ici toute la zone du projet et ses alentours sont classés en zones humides. D’accord, il n’est donc pas possible de compenser, l’approche retenue par AGO en termes de fonctionnalités n’est pas viable, mais bon puisqu’on vous dit que tout ça c’est pour le développement économique. L’état a bien le droit de contredire ses propres directives, sans compter qu’en 2012, on s’en fout de l’eau, après tout.

Les indemnités proposées aux propriétaires qui sont priés de dégager illico de la zone avant l’arrivée des pelleteuses sont de 27 centimes par m². Quand on sait que l’un d’eux a par exemple acheté son terrain 24 centimes par m² en 1977, ça laisse rêveur.

Il paraîtrait aussi que le marché européen de permis des émissions de CO², qui renchérit le coût de l’aviation, a été omis dans les études. Comme ces trucs de CO² sont encore des lubies de baba-cools avec des fleurs sur leurs sandales en cuir, on n’en tiendra évidemment pas compte.

D’autres empêcheurs de bétonner en rond viendront pérorer que la concurrence du TGV n’a pas été prise en compte. Mais qui prend encore le TGV entre Nantes et Paris de nos jours ?
Et comme si la nouvelle liaison TGV Rennes-Paris prévue pour 2020-2025 allait inciter beaucoup de Rennais à prendre l’avion à Paris plutôt qu’à Notre-Dame-des-Landes. N’importe quoi.

D’autres encore vous expliqueront que la construction du tram/train depuis Nantes, estimée à 150 millions d’euros, n’est pas prise en compte dans le projet, alors que ses effets sont inclus dans le calcul de bénéfices pour la société Vinci. C’est juste parce qu’ils ne savent pas anticiper sur les bénéfices que réalise le privé à partir des investissements des deniers publics. En attendant, vous viendrez à l’aéroport en voiture et vous paierez le parking, à Vinci bien sûr, qui a obtenu dans le cahier des charges du projet l’augmentation de 7 000 à 11 000 places de parking tandis que les pistes ont été revues à la baisse faute de moyens.

En terme d’emploi, de drôles de sbires contestent l’étude estimant que 1 000 emplois sont créés par million de passagers tout ça parce qu’elle se base sur les statistiques des trois grands hubs internationaux qui comptent également le fret, alors qu’en France, pour les aéroports régionaux la norme est de 600 emplois par million de passagers. Les gens sont vraiment tatillons quand il s’agit de leur boulot, c’en devient pénible.

A contrario, l’étude de déclaration d’utilité publique nous explique – c’est un ravissement sans égal quand on fait de la politique – que l’aéroport Grand Ouest de Notre-Dame-des-landes rapportera entre 600 et 700 millions d’euros à la collectivité. N’en déplaise à l’étude du cabinet CE-Delft de 2011.

D’ailleurs qui s’intéresse à l’avis d’un cabinet hollandais, organisme indépendant de recherche et de conseil spécialisé dans les solutions innovantes aux questions environnementales, qui alerte sur les risques d’un déficit entre 90 millions et 600 millions d’euros selon les estimations, et auteur il y a quelques années d’un rapport ayant contribué à l’abandon de l’extension de l’aéroport d’Heathrow à Londres ? Surtout quand il conclut que l’optimisation de Nantes Atlantique apparaît plus génératrice de richesses pour la France que la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Franchement, on s’en fout un peu, qui va aller tenir compte de ça, sérieusement ?

Certainement pas Vinci, qui nous propose un monde merveilleux à Notre-Dame-des-landes :

De 4 millions de passagers à la mise en service, le trafic (actuellement 3,2 millions par an à Nantes Atlantique) passera à “9 millions de passagers par an d’ici 2065” (ils sont aussi fins démographes). C’est promis. Vinci réduira aussi “la consommation d’énergie par 3 par passager”. Vinci utilisera des “techniques de construction innovantes pour l’ensemble du chantier”. Vinci aura un “bilan carbone positif sur la durée du projet en intégrant la construction”. Vinci est tellement balèze qu’à l’extérieur, “les jardins diffuseront les parfums spécifiques des essences locales” (si si, c’est dans le projet). Comment ne pas être émerveillé par l’odeur de la nature en patch ? Encore un peu de forcing et les agriculteurs du coin pourront même peut-être négocier des horaires de diffusion des odeurs de bouse de vache, ça leur rappellera le bon vieux temps.

Libérer des terrains de l’aéroport Nantes Atlantique, dans cette partie sud-ouest de l’agglomération répond surtout à une logique d’aménagement global (en fait l’aéroport nous emmerde un peu dans nos projets) : “Selon l’Insee”, répète le commandeur Jean-Marc Ayrault, “Nantes accueillera 150 000 habitants supplémentaires d’ici 2030”. En urbanisme, on appelle ça régler le problème par le vide. En politique et nombre de voix, on appelle ça régler le problème par le plein.

Et qui vient d’obtenir la concession de cinq aéroports de l’Ouest, et aura le droit de construire de nouveaux quartiers sur les terrains libérés par l’ancien aéroport de Nantes Atlantique ?
Vinci, bien sûr. (Vous aviez deviné ? vous avez gagné le droit de financer le projet NDDL).

Décidément, nos politiques sont des génies, mais les gens de chez Vinci, ils sont vraiment trop forts.

PS : On me dit que sur place, le dialogue bat son plein, emmené par un Manuel Valls grand amateur de débats démocratiques. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles, en comptant les avions.

—————————————————————-

Ajout du lundi 3 décembre 2012

Suite à la parution du travail d’enquête du journaliste Hervé Kempf (Reporterre et Le Monde), il apparaît que l’Etat aurait « manipulé les chiffres » : une petite erreur de 900 millions d’euros sur 30 ans, que le Conseil d’État aurait ratée (3 fois ?).

Si l’information est avérée, le projet d’aéroport risque d’avoir – c’est le cas de le dire – sérieusement du plomb dans l’aile.

Article à consulter ici : http://goo.gl/wcNx1

—————————————————————-

« Notre-Dame-des-Landes.. au coeur de la lutte »


NOTRE-DAME-DES-LANDES … Au coeur de la lutte… par lagoradeBretagne

Document militant réalisé par Christophe Kergosien et Pierrick Morin
« A l’arrache production »
Durée : 1 h 10

Accès gratuit sur l’Agora de Bretagne
http://www.lagoradebretagne.fr/

—————————————————————-

Ressources :

274 Responsesto “Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps”

  1. Docteur Zharka dit :

    Magnifique article !

    • Vae44 dit :

      Un mystère subsiste, tout de même…

      Pourquoi les arguments économico-écologique mis en avant pour justifier l’oposition à NDDL deviennent-ils caduques lorsque l’on passe de l’autre côté de la Loire ???

      Promouvoir la création d’une piste transversale, comme le font les oposants et le rédacteur de cet article, c’est s’inscrire résolument dans une vision de développement de l’aérien et du coup, balayer d’un revers de main l’argumentaire dévellopé.

      Un minimum de cohérence ne nuirait pas, et ça donnerait enfin du sens au slogan: « ni ici, ni ailleurs ! »

      • le but de la piste transversale est de réduire les nuisances sonores en ne survolant pas le centre de Nantes pour atterrir.

        • Vae44 dit :

          Bien sûr !

          Parce que les alentours de l’aéroport sont un no-man’s land ???

          Je suis effaré de la facilité avec laquelle les opposants (et les médias avec, d’ailleurs) reprennent cette proposition, sans en mesurer les conséquences. Ce qui revient à dire que ce qui est vrai d’un côté de la Loire ne l’est plus de l’autre !!!

          De la part des médias, c’est un manque de professionnalisme.
          De la part des opposants, c’est de la malhonnêteté.

          • Romain44 dit :

            Heu… entre agrandir une piste d’un aéroport et urbaniser 1600 hectares, y’a pas de différence?

          • Toc dit :

            Euh… vous avez regardé la configuration des villes du sud de l’agglomération nantaise ?

            Oui, le sud de l’aeroport de Nantes atlantique est clairement vide ! La ville la plus importante s’appelle Pont saint Martin et compte 5000 habitants. Vous êtes sûr que c’est comparable avec le centre ville de Nantes ?

        • totor dit :

          Par rapport à Nantes oui, et à NDDL c’est pareil, il y a d’ailleurs eu des expropriations à tour de bras. Voir la situation géographique des 2 aéroports ici :
          http://osm.org/go/eq2k8u?layers=Q

        • Thebaud dit :

          vous semblez oublier les villes de Rezé, Bouguenais, Grand-lieu, Pont saint-Martin qui totalisent la présence de 70 000 habitants, et vous oubliez également de mentionner la présence de la réserve du lac de grand-lieu dont l’orientation d’une nouvelle piste perturberait gravement l’écosysthéme.La faune et la flore du lac sont remarquables. Ce sont 270 espèces d’oiseaux, 19 espèces de reptiles et batraciens, 30 espèces de poissons et une cinquantaine de mammifères qui peuplent le site. C’est notamment un milieu très favorable pour l’anguille d’Europe. La zone du lac abrite 250 espèces de végétaux et 220 d’algues. Huit plantes s’y trouvant sont protégées au niveau international. La majeure partie du lac est recouverte d’herbiers flottants. Il a été classé en 1995 comme zone humide d’importance internationale par la convention de Ramsar.
          Sommairela flore du lac sont remarquables. Ce sont 270 espèces d’oiseaux, 19 espèces de reptiles et batraciens, 30 espèces de poissons et une cinquantaine de mammifères qui peuplent le site. C’est notamment un milieu très favorable pour l’anguille d’Europe. La zone du lac abrite 250 espèces de végétaux et 220 d’algues. Huit plantes s’y trouvant sont protégées au niveau international. La majeure partie du lac est recouverte d’herbiers flottants. Il a été classé en 1995 comme zone humide d’importance internationale par la convention de Ramsar.
          Sommaire

      • Lucy44 dit :

        Visiblement, voici encore quelqu’un qui n’a rien compris. Mais quand on ne veut rien comprendre…
        Promouvoir une piste transversale ne date pas d’aujourd’hui (dans les années 1940), Une idée reprise et détaillée par l’asso Solidarités-Ecologie (cf. sur Internet site de SE). Une idée géniale qui permettrait notamment de connecter à l’actuel aéroport une ligne de chemin de fer existante et depuis des lustres l’ignore! Allez voir des cartes…
        Allez, faisons l’aéroport! Mais quid d’Airbus, quid du bassin industrialo-économique existant actuellement autour de l’aéroport Nantes-Atlantique, quid du déséquilibre démographique nord-sud existant déjà entre le nord de l’agglo et et le sud, quid des déplacements et du franchissement de la Loire déjà saturé? Quid, et re-quid?

        • Vae44 dit :

          Tout le monde ne peut pas avoir votre intelligence, chère Lucy44.

          Soyez sympa, partagez votre savoir avec un inculte comme moi et répondez, au moins, à ma question :

          « Pourquoi les arguments économico-écologique mis en avant pour justifier l’opposition à NDDL deviennent-ils caduques lorsque l’on passe de l’autre côté de la Loire ??? »

          Parce qu’il ne suffit pas de qualifier de géniale la proposition de Solidarité-Ecologie pour qu’elle le devienne !

          Vous ne pouvez pas faire abstraction de la population importante qui serait impactée par cette piste transversale. Comme je l’ai déjà dit par ailleurs, ce n’est pas un no-man’s land autour de Nantes-Atlantique.

          • grav dit :

            Vae44 ça a l’air terrible d’habiter dans la zone sud-loire de cette possible piste, en effet, et la réflexion est importante vis à vis des personnes qui y vivent, qu’ils soient 5000 ou seulement 1. Ce qui est certain c’est que votre désarroi ne doit pas l’emporter, vous ne pouvez pas négliger les habitants du nord-loire pour autant, ainsi que tous les autres habitants qui en paieront les coûts gigantesques. Que ces coûts soient financiers par notre avoir national fiscal (cautions des collectivités, prélèvements, privatisations, …), ou qu’ils affaiblissent encore d’autres développement s laissés à la privatisation et à l’abandon (éducation spécialisée, école, formation, agriculture, santé, services publics, …). C’est tout le département qui va être transformé (2ème boucle, développement du foncier, affaiblissement des campagnes (urbanisation, alors que l’époque est à la ruralisation moderne).

            Vous n’êtes pas seul, méfiez-vous de rejoindre ceux qui « manipulent » et font du businness car vous risquez de vous isoler de tous ceux qui peuvent et veulent vous soutenir. on est ensemble!!! Bien sûr que l’aéroport doit demeurer où il est et être rénové avec lucidité et reconnaissance pour les populations.

    • Clément Agon dit :

      Super article !

      Une précision : la proportion d’opinions défavorables au projet suite à l’enquête publique s’élève à 63 % et non à 80 %. Ca reste majoritaire, mais ça fait quand même une petite différence.

    • Paul-Jacques dit :

      Bonjour,
      Merci pour cet article factuel avant tout, même s’il est forcement quelque peu partisan.
      Question tout de même : êtes-vous bien certain que les centimes (dont vous faites mention dans le prix des terres agricoles) sont à comparer avec la même monnaie ? Je n’en suis pas sur, …
      Merci de votre réponse
      Paul-Jacques

    • Dr Kham dit :

      Excellent article ! Drôle et instructif. Merci !

    • Thebaud dit :

      Notre dame des Landes: 900 habitants!
      Abords de l’aéroport de Nantes: 70 000 habitants; détail du nombre d’habitants des agglomérations sud-Loire:
      Rezé 39145 habitants
      Bouguenais 17 622 habitants
      Grand Lieu 8000 habitants
      Pont saint Martin 5700 habitants
      Il faut ajouter à cela les habitants du sud de la ville de Nantes . Notez aussi que les avions passent au dessus de l’hôpital!

      ajouter une piste transversale ? vous n’y pensez pas! quid de la faune du lac de Grand-lieu, pour ceux qui le connaissent?

      • JP dit :

        C’est vrai ça ! La belle logique ! Quand 70 000 habitants en ont marre du bruit … ils envahissent les terres voisines où ils ne sont que 900. Tuons les indiens, esclavagisons les africains,domestiquons les sauvages , après tout ils sont moins nombreux. La belle leçon de morale que voila. Servons nous chez les autres de ce qu’ils ont. Ici du terrain naturel et non encore bétonné. Salauds de pauvres !

    • BLANC dit :

      C’est tout le temps et partout pareil (surtout en Bretagne) : tout le monde veut le progrès, mais personne ne veut des possibles conséquences négatives ; tout le monde veut l’électricité pour tout, mais personne ne veut de centrales nucléaires (et c’est pas avec l’énergie produite pas les éoliennes qu’on va pouvoir se chauffer et faire fonctionner tous les appareils ménagers ordinaires, charger ses téléphones cellulaires, les Ipod et Ipad et Smartphone et ordis portables, etc. ; tout le monde veut une voiture, mais personne ne veut d’autoroute sur sa commune ; tout le monde veut voyager, mais personne ne veut de ligne de TGV ou d’aéroport dans sa région ; etc. Les escrocs ne sont pas ceux qu’on croit !!!!!

      • Denis Fontaine dit :

        il est tout à fait faux de dire « tout le monde veut », personnellement on ne m’a jamais demandé ce que je voulais, et je ne me souviens pas avoir jamais entendu de débat national sur un projet de société moins énergivore, avec l’écoute des décideurs. On ne peux pas continuer à fabriquer des conneries séduisantes mais superflues simplement pour faire tourner la machine encore quelques années !
        Les escrocs sont ceux qui prétendent que nous voulons, et qui inventent l’obsolescence programmée !

        • Bien sûr qu’ils t’ont pas demandé à toi personnellement.. Si ils devaient le faire à chaque fois ce serait ingouvernable. C’est pour cela qu’on élit des gens qui nous représentent. Et même si tu ne te sens pas représenté, cela fait partie des frustrations de la démocratie.
          PS : ta petite envolée sur l’obsolescence programmée, je suis d’accord avec toi, mais aucun rapport ici.

          • ptipoucet dit :

            ce sont pourtant les mêmes, qui tiennent à rentabiliser sur le long terme leur outil de production quitte à NOUS lancer dans des travaux pharaoniques supposé obligés (il faut bien vivre avec son temps !) à un moment ou la décroissance est de plus en plus nécessaire et sera probablement insuffisante !

          • ptipoucet dit :

            et bien entendu, je ne m’attendais pas à ce que Jean-Marc Ayrault s’invite chez moi pour qu’on en bavarde tous les deux ! Leur impératif économique (et maousse !) de « FAIRE TOURNER LES MACHINES » (qui ne sont pas fini de payer) leur interdit d’entendre toute contestation de la validité du projet. Il n’y a eu qu’un simulacre de débat pour leur donner bonne conscience.

    • roger dit :

      Manipulation des chiffres : c’est 549 aeroports en allemagne :
      http://fr.worldstat.info/Asia/Germany/Transportation

      • Ou-là-là ! « manipulation des chiffres ». Vil manipulateur, me voici démasqué. Bon en fait, votre source worldstat.info n’est pas spécialement plus pertinente que la mienne (j’ai utilisé Wikipedia), votre site de référence est un truc privé, appartenant à un certain Dmitri Neljubov résidant en Estonie. Il est peut-être super compétent en aéroports allemands, mais je vais garder mon wikipédia collaboratif tout de même comme source, qui me semble plus fiable.

  2. PieR.F. dit :

    Bravo et merci pour cet article richement documenté !

  3. Jérôme dit :

    Voilà le résumé de la situation qui nous manquait !

  4. Merci et bravo pour cet article et pour votre sens de l’humour! Juste, il y a quelques erreurs de frappe/grammaire dans le texte. Vous avez certainement mis en ligne avant de relire (ce qui est compréhensible par ailleurs).

  5. perez dit :

    Juste Magnifique, merci !

  6. BERNARD dit :

    C’est clair!

  7. isabelle dit :

    Brillant.

    • michel adam dit :

      Heureusement les citoyens travaillent à une information de qualité qui permet de combattre la jacobinite aigüe du pouvoir de route ou de gauche. Bravo !

  8. Gmirlt dit :

    Merci pour ce traivail

  9. P Bataille dit :

    Il manque le principal argument, que j’ai découvert en faisant une étude d’urbanisme il y a 4 ans concernant les sites industriels d’Airbus sur la région de Nantes et Saint-Nazaire.
    Le nouvel aéroport n’est là que pour permettre une juteuse opération immobilière sur l’emplacement de l’actuel aéroport !

    • NamedNon dit :

      SVP pourriez vous être plus précis? L’information est toujours plus crédible lorsqu’elle est précise et peut ainsi être diffusée! merci!

      • Tonton Volant dit :

        L’aérodrome de Guyancourt, un des plus « historiques » datant des temps héroïques, dans la région parisienne a été fermé il y a une dizaine d’années pour laisser place (si je me souviens bien) à une zone industrielle.

    • pasino dit :

      Mais si, il en est question. Bien inutilement car c’était tellement prévisible !

    • Tiens ça c’est drôlement intéressant ! Le fait est, c’est pas mal de le rappeler….

    • Astérix dit :

      Oui, l’argument immobilier est pertinent. Mais, pour ma part, je crois qu’il revient à rationaliser une situation qui, précisément, n’est plus vraiment rationnelle. L’obstination à construire cet aéroport relève plutôt d’une conception obscurantiste du  » progrès  » et donc de la croyance, dans ce qu’elle a de fanatique.

      On peut estimer que la construction de cet aéroport est aussi d’ordre narcissique, notamment en ce qui concerne ce Jean-Marc Ayrault, par ailleurs assez dépourvu de personnalité.

      Ces pauvres élus PS suivant comme un seul homme la ligne du parti, donne une image tout aussi désastreuse de l’état de la politique que celui de la gué-guerre infantile entre les prétendants à la présidence de l’UMP. Ils témoignent davantage d’un suivisme moutonnier que d’une réelle capacité personnelle.

      Croyance, vanité, suivisme : des firmes telles que VINCI savent très bien exploiter ces tares par des actions de lobbying, de la com’, et des liaisons contre nature public-privé où elles se taillent la part du lion.

  10. Superbe synthèse. Les mêmes sources ont inspiré le débat enregistré récemment qui sera diffusé sur Radio Alpha Rennes le 3 décembre (Qu’est-ce qu’on en pense?) vers 18h

  11. Papy Spinning dit :

    Un monument, ferme et définitif. « What’s next ! »

  12. Betty dit :

    Merci pour ces explications

  13. Vaaa dit :

    Cet article se boit comme du petit lait, top !

  14. Enfin de l’info, de la vraie, car des faits des faits et des faits, de la chronologie précise et une vision de la longue durée pour ce projet relativement inconnu encore récemment. Merci aussi pour ce pur Witz (humour, esprit, acuité…) comme l’on dit en allemand ou en yiddish.

  15. Flo dit :

    Je cherche à me documenter concernant la réutilisation du foncier de l’ancien aeroport et la construction de nouveaux quartiers pour repondre a l’etalement urbain. Vous en parlez à la fin, pourriez vous m’aiguiller ?

    • mercier sophie dit :

      Tout ce qui concerne l’urbanisme nantais est gé(né)ré par l’AURAN http://www.auran.org/ , agence d’urbanisme de la région nantaise.
      En ce moment, une supposée concertation sur le « visage de la ville en 2030″ , menée par les services de Nantes Métropole, permet surtout de prendre connaissance des arguments s’élevant contre l’expansion démographique (en effet 150000 habitants supplémentaires prévus), et aux communicants de pouvoir ainsi préparer à l’avance l’argumentaire nécessaire à faire avaler la pilule, tout en donnant à ceux ayant participé à cette « réflexion collective » l’illusion d’avoir oeuvré pour le bien commun.
      Que du bonheur, la démocratie participative à la nantaise.

  16. loran dit :

    Edifiant.
    Et dire que la droite et la gauche préfèrent parler d’autre chose que du prochain gouffre financier de NDDL.
    ça craint

  17. cheg00 dit :

    En attendant un meilleur complément, en page 20 de ce doc. http://aeroport-grandouest.fr/wp-content/blogs.dir/1/files/2010/02/rapportEP_aeroportNDDL_avril07.pdf, il apparait que l’aéroport de Nantes Atlantique, maintenu pour activités industrielles, sera réduit à 80ha, libérant 240ha. Le rêve…

    Bravo pour cet article éclairant !

  18. dezell dit :

    l’argent mène le monde …
    la responsabilité individuelle = stop le vote et sortir son argent , épargne , bourse…etc de la banque .
    merci .

  19. Vidal philippe dit :

    Cet article voudrait il nous convaincre que les opposant à cet aéroport, seraient de vrais citoyens, qui s’opposent à une multinational qui par lobbying à COROMPU des hauts fonctionnaires et des politiques?
    Que ces petites gens des hautes couches de la société regardent les photos de vrais résistant français à NDDL.

  20. iceman75 dit :

    Du grand art…. il faudra un jour qu’on enquète sur toutes les contreparties qu’a pu verser Vinci pour obtenir ce projet de longue haleine.

    • TuYolPol dit :

      Vinci ne verse pas de contreparties pour les appels d’offre publics au contraire, c’est là qu’ils se goinfrent le plus. J’ai ouï dire de source interne que Vinci comme tous les BTP d’ailleurs, rattrapent sur les chantiers publics les ristournes qu’ils font sur les chantiers privés.

  21. sourisseau dit :

    Bravo, je vous tire mon chapeau, voici un article très intéressant que tous les promoteurs et opposants du projet devraient lire votre synthèse en priorité, car elle éclaire parfaitement la situation.

  22. HUBERT WILFRID dit :

    Bravo et très édifiant!!! A partager sans aucune modération

  23. Prevot dit :

    Merci enfin de l information précise intelligente et drole

  24. Pascale Pibot dit :

    Bravo pour cette synthèse drôle et décapante !

  25. BLA dit :

    N’oubliez pas que vous pouvez laisser des hyperliens directement dans les phrases du texte, ça serait plus simple pour le lecteur que d’aller chercher à la fin de l’article, pour retrouver les sources de ce que vous dites) merci :) !

  26. Marc dit :

    Raté, ça y est aussi !

  27. Des_légumes_pas_du_bitume dit :

    Caustique à souhait, scandaleusement ironique, outrageusement pointu et documenté : à diffuser largement! dans toutes les boites au lettres!!!

  28. jocegaly dit :

    Belle causticité, et magnifique historique, merci!!!

  29. Après vous avoir enculé de quelques milliards avec cet aéroport inutile, je suis certain que vous n’êtes plus à quelques euros près, chers camarades !
    Pour mieux connaitre celui que vous détestez, achetez dès à présent ma biographie ! http://www.whoswho.fr/bio/bernard-hagelsteen_20360

  30. COLIN dit :

    Merci pour cet article très lumineux qui nous éclaire.

  31. Sciou dit :

    Chapeau pour cet article, argumenté, une pointe d’humour grinçant. Bref, un régal à faire partager. Merci.

  32. Frédéric dit :

    Merci pour cette superbe synthèse, laquelle, outre sa pertinence introduit un peu d’humour, bien précieux en ces temps difficiles dans le coin, grâce à son impertinence.

  33. yt75 dit :

    Et oui ce projet est surtout un non sens économique complet, et ceci pour des raisons très banales : la crise actuelle est avant tout un monstrueux choc pétrolier, celui du pic (maximum de flux, de débit), de production mondiale de pétrole.
    Le trafic aérien va baisser dans les années à venir, déjà plus ou moins le cas.

    A signer et relayer :
    http://tribune-pic-petrolier.org/
    Pour mémoire :
    Pic de production US : 1970
    Pic de production mer du Nord (UK + Norvège) : 2000
    Pic de production Mexique : 2005

    Site très pratique pour consulter les données historiques :
    http://mazamascience.com/OilExport/
    (chiffres BP par pays et régions)

    Le niveau de « désinformation »(beaucoup par omission et maquillage) au sujet du pétrole est actuellement tout simplement hallucinant, mais cela ne date pas d’hier, voir par exemple :
    http://petrole.blog.lemonde.fr/how-the-global-oil-watchdog-failed-its-mission

  34. Je me déchapeaute et balaie le seuil de ton blog d’un grand salut admiratif. Les journalistes du Monde, de Libé, du Nüvelobs, de l’Express, et de toutes les télés devraient lire ton article avant d’aller se pendre de honte dans les chiottes.

  35. marco dit :

    utile et nécessaire , merci

  36. Beau texte ironique .

    Ne faudrait-il pas réserver le droit de vote qu’à ceux qui ont cette si coruscante clairvoyance? Comment tant d’élus, de cadres formés dans des écoles si prestigieuses, d’universitaires si « élucubrants » qu’ils ont omis de dire que leurs études n’étaient qu’un scénario de BD, de chefs d’entreprises enracinés complètement à l’Ouest, d’anciens étudiants devenus profs avec être passés au tamis de concours nationaux , d’ouvriers syndicalistes ou non, bretons voire vendéens survitaminés dès l’enfance à l’eucharistie, de générations d’électeurs étourdis dans le tourbillon de la vie , d’écologistes de la première heure complètement déboussolés, dé-passés, par ceux de la dernière en pleine tempête « tritonne » où l’humain sur son fluteau nageant n’aura plus de mains, de géniteurs peace and love ayant un- enfant- si-et quand – je -veux , ont-ils pu avoir cette impensable, inepte, incroyable, pénétrante idée qui ne saurait survivre au scalpel d’un esprit aiguisé d’une mère Denis 2013, de « pré-voir », d’imaginer un aéroport à Notre Dame des landes. En les abreuvant de bitume durable, de bruit équitable, cette idée, ce « pro-jet » souillerait nos sillons si « azozotés » et si bocager qu’ils en oublient le ciel de la terre, que les petites hulottes si nyctalopes craignent de partir en piste avec des chouans incapables de voir la vie en rose obsédés d’épines et de se tendre vers l’univers pour se dé-passer et inscrire leur vie au plus près des étoiles, de leur orient .

    • Pierrot La Lune dit :

      Tu vois, là par exemple, ton style est particulièrement mauvais, contrairement à celui de l’article.Tu devrais d’ailleurs t’en inspirer si tu as des idées à partager. Heureusement ici ce n’était pas le cas puisque ton commentaire n’est qu’un ajout de pensées absconses. On sent bien que tu veux montrer au monde entier que tu as appris plein de nouveaux mots dans le dictionnaire et hélas tu les fais macérer avec beaucoup de préjugés et de manichéisme. Du coup c’est imbuvable et on n’est pas certain de comprendre l’étendue de tes propos (si jamais il en existe une)

      • Les mots ne sont pas nouveaux,c’est peut-être là leur « tort » ( jeune homme ?). Ceci dit j’ai sûrement beaucoup à apprendre car je ne suis pas encore « fini », donc imparfait ,contrairement à vous . Peut-être avez vous les dents encore trop fragiles pour  » casser l’ os et goûter la substantifique moelle » ( Attention c’est du Rabelais; je n’y suis pour rien si c’est trop nouveau ou pédant ; mais c’est gratuit!) . Et j’avoue que le style est perfectible, car j’ai écrit un peu vite et l’émotion rend parfois un peu c…
        L’essentiel est que l’on soit d’accord sur l’intérêt et la clarté du texte de Pierre.
        Ceci dit je n’analyse pas les bons documents sur lesquels il s’appuie, de la même façon, je n’interprète pas les faits sous le même angle. Faire du Rousseau avec une pensée voltairienne est un exercice de style certes flamboyant, mais pas forcément « juste ».
        Il est vrai que mes idées « absconses » sont énoncées pour des gens bien informés qui sauront à quoi elles se réfèrent, et par prudence – prétention suprême – elles se méritent, cher Sélénite masqué.!
        Quand à mon manichéisme ? là je vous trouve presque drôle, car c’est vraiment mal me connaître. Je suis l’homme du doute et la « Perfection » me fait frémir. Ceci dit , cela n’a vraiment aucun intérêt
        Je me reconnais plus en Dany Cohn qu’en Eva Joly .

        • grav dit :

          eh bien voilà on comprend mieux. En effet Dany cohn est super, alors qu’une personne sans carriérisme, physiquement dépassée par le showbiz’, rendant au peuple sa place face aux militaires donc relevant de l’anti-militarisme, magistrate capable de juger et parfois condamner des stars « de gauche comme de droite ». Alors oui, vous êtes manichéens, moi aussi alors quand il s’agit de se positionner. Nous ne partageons pas la même vie: la pensée ou le verbe?

    • d dit :

      :-) ouf en plus de la lutte, y’a pas que moi qui décolle pour mettre un post quelque part sur le sujet! youhou, j’azoZade avec les nyctalopes!

  37. bruanne dit :

    Merci pour cette synthèse.
    C’est clair, documenté, caustique à souhait.
    ( Allez, j’ose … une correction orthographique viendrait parfaire le tout, si vous voulez un coup de main, suis dispo !)

  38. Bravo pour cet article ! Je diffuse ! Un #NDDL pour les nuls enfin ! Ca éclaircit beaucoup de points et dégoute encore plus de la politique et du monde des finances, actionnaires et autres grosses entreprises à fric !

  39. Marc Ballan dit :

    Excellent: je fais la pub’ pour cet article à tous mes contacts

  40. NamedNon dit :

    Un grand merci pour ce bol d’info face a toutes les couvertures vides de ces derniers jours! Cet article mériterait d’être diffusé largement, peut être affiché en petite touche sur le site de la ZAD et aux résistants. En effet, les médias jouent beaucoup trop sur les argumentations parfois anarchistes ou anticapitaliste, qui certes se défendent totalement et je les rejoins, mais peuvent oter de la crédibilité au mouvement de lutte contre cette ignominie. Se baser sur des faits plutôt que sur des idées permettrait peut être une plus grande adhésion du public à cette résistance contre ce hold up économico-politique. Or au final, si les convictions doivent être exprimées et diffusées, la priorité reste l’abandon de ce projet, non?

  41. Ema dit :

    Ah Pierre!Tu as encore fait fort là! Du talent dans les mots, de la vérité dans les faits… Qu’il est bon de te lire!

  42. david20cent dit :

    On peut imprimer ce texte et le distribuer dans les boites a lettres de nos voisins…juste histoire de réellement informer et couper court le baratin de tous les medias qui n’annoncent plus  » projet d’aeroport de Notre Dame des Landes  » dans leurs titres mais tout simplement  » Aeroport de NDLD » allons donc …

  43. de Leusse dit :

    Merci pour ce bel article.

  44. djakk dit :

    Bonjour ! Dommage qu’il y ait trop de « non-arguments » dans l’article (genre : le concorde n’existe plus, pourquoi s’obstiner à construire cet aéroport qui devait accueillir le concorde) … j’ai du mal à repérer les vrais arguments :-]

    Et puis l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle fait 3200 hectares d’après wikipedia … sinon on peut comparer à l’œil les deux sites sur openstreetmap.org : Charles-de-Gaulle est bien plus grand !

    Au sujet du nombre d’aéroports en France vs reste de l’Europe : dans la liste française, on a une liste exhaustive, de Charles-de-Gaulle à l’héliport d’Issy-les-Moulineaux, à l’altiport de Megève, à l’aérodrome enherbé de Belle-Île-en-Mer ; est-ce le cas pour la liste allemande ?

    Bref, quand on trouve des arguments qui semblent massue, il faut se méfier ;-)

  45. Très bonne synthèse. Mais j’ai au moins relevé une erreur. La superficie de Roissy fait 3257 ha et non 1400 : http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Groupe/Groupe-Strategie/LEssentiel/NosPlateformes/ParisCDG/

    • Exact, pour être précis, 3 257 hectares est la surface totale de CDG, infrastructures (routes, parking, hotels) comprises, 1400 hectares c’est la surface de la zone aéroportuaire proprement dite

      • JPE dit :

        Donc le double pour un aéroport qui accueille 10 fois plus de passagers, cqfd.
        J’ai cherché à me documenter sur cette histoire de surface et en effet on n’est pas vraiment sur de quelle surface il s’agit.
        Néanmoins j’ai trouvé que le plus grand aéroport du mooooonde fait 1500 ha pour 90 M de passagers (Atlanta).

  46. COCHENER Agnès dit :

    superbe synthèse qui manquait et ce récapitulatif informatif fait plaisir à lire. Merci à vous.
    Hollande et Valls dévoilent leur vrai visage au service des intérêts délétères de la financiariation du monde , l’écologie et l’intérêt général ils s’en foutent au P.S., mais la speculation immobilière, ça c’est du sérieux !

    En espérant que leurs électeurs sincères ouvriront leurs yeux et partent voir ailleurs. même Sarko n’aurait pas osé autant de violence. Ils ont trompé leur electorat : 2017 pour eux c’est fini ! Je me demande comment ils vont pouvoir récupérer ça.

    Quand aux résistant de la ZAD, je suis de tout coeur et d’esprit avec eux, ce sont les anticorps et la respiration de la terre, ils doivent gagner sinon notre avenir sera capital et barbarie, concurence de tous par tous, pour le profit de quelques uns. Quand à la « démocratie etc etc;;; vaste foutaise , Mais à force de prendre les gens pour des cons, ça va leur retomber sur la gueule. LES POLITICARDS DE DROITE COMME DE GAUCHE QUI TROMPENT LE PEUPLE DOIVENT SE RETROUVER AU CHOMAGE !!!

    BRAVO ET MERCI A TOUS CES JEUNES RESISTANTS(ES) au système à bout de course, l’avenir d’une l’Humanité paisible passera par leur combat ou ne sera pas.

  47. Eric VINOUZE dit :

    Très très bon. Un grand moment de lecture :o)

  48. Le Tarnais dit :

    Un tramway tout neuf qui n’arrive pas à l’aéroport, et VINCI qui agrandit des parkings.
    Bon sang, mais c’est Toulouse / Blagnac !

  49. Pierre dit :

    Excellent, merci !

  50. marciallus dit :

    Petite remarque sur les prix des terrains en 1977 c’etait des centimes de franc j’imagine et le prix de rachat est en centimes d’euros non? L’article est tres interessant mais ce style d’erreur, qui pourrait être volontaire, entache sa crédibilité, dommage

  51. Hervé dit :

    Superbe travail ! grand merci !
    un petit ajout pour ceux qui ne comprendrait pas qu’une région « gauchisante » ait pu se laisser ainsi influencer par un préfet de droite… Le patron de Vinci Airports a un CV intéressant, un vieil article de Backchichinfo raconte son arrivée à Vinci :
    http://www.bakchich.info/international/2009/08/25/autoroute-a-86-vinci-veut-enterrer-son-tunnel-55847

  52. Cusi Imar dit :

    Synthèse qui permet de voir les tenants et aboutissants …. il y a plusieurs années pour avoir de l’info, c’était des mensonges par omission, aujourd’hui, le plus dur c’est de faire le tri dans celles ci !!
    Grand merci

  53. Un billet qui fera référence, assurément, Pierre. Excellent travail. Si j’étais journaliste, et que j’en avais les moyens, je suivrais une intuition : celle que le dossier du Radisson Blu de Nantes et de ce projet sont liés, et que certains ont intérêt (financier, politique, personnel…) à soutenir celui de l’aéroport pour dire merci à Vinci…

  54. allain dit :

    un bon resumé qu’on ne vois pas dans la presse, et puisque vous citez Roissy rien que le nouvel aérogare satellite4, c’est 560 millions comme pour NNDL sauf que là, il est question d’un nouvel aéroport, difficile à dire la différence entre aérogare et aéroport!!!une chose est sur c’est la crise donc pas de prix au rabait

  55. Artee dit :

    Merci pour votre article qui mélange parfois les torchons et les serviettes par exemple la taille des aéroports et leur nombre en Europe / rapport surface habitant etc
    qui n’aborde pas la problématique du lac de Grand Lieu
    un vulgaire marécage sans doute ?
    et la décentralisation (ah oui le TGV pour CDC avec 40 % du prix du billet ) j’adore les touristes rebelles qui font des centaines de Kilomètres pour venir donner des leçons avec leur voiture diesel
    Le bilan carbone des manifs c’est combien ?
    Combien on va payer à Vinci si le projet est abandonné ?
    Combien on paye déjà tout les jours pour ce débat démocratique .
    c’est désespérant

    • VERCHERE dit :

      Le problème du Lac de Grand lieu est celui de la qualité de l’eau et de son envasement, pas celui des avions qui le survolent. Demandez aux naturalistes qui connaissent l’endroit. Mais la qualité de l’eau on s’en fiche et surtout cela nécessiterait de s’attaquer aux produits chimiques utilisés en agriculture intensive et …en maraîchage ( un secteur intouchable en Loire-Atlantique). Si le projet est abandonné, on discute avec Vinci qui de toute façon est gestionnaire de l’actuel aéroport et fera donc son beurre de nombreuses années encore ( c’est prévu dans le contrat). L’opération César c’est au bas mot 500 000€ mais probablement plus maintenant.

  56. stigandjoe dit :

    Excellent article agglomérant bien des éléments de ce dossier : Mille bravos (à défaut de mille colombes) !!!

    La situation agglomère à la fois conflits d’intérêts (Mr et Mme Hagelsteen, Mr Ayrault), délire sécuritaire de l’Etat (Mr Valls, Mr Hagelsteen, encore lui), désir mégalomaniaque d’enfant gâté (Mr Ayrault, encore lui aussi), incohérences écologiques (entre destruction de zones humides, de zones agricoles et pic de pétrôle, on ne les dénombre plus…), alourdissement de la problématique du logement (expulsions d’habitants à la veille de l’hiver), le tout recouvert des meilleurs perfectionnements (comprendre absurdités économiques) d’un capitalisme (Vinci, entre autres) sûr de lui, bien entendu. Il ne manque plus que des pots de vins pour que le tableau soit parfait. Et c’est la « gauche » qui est à la manoeuvre… On admire.

    • didier dit :

      On ne parle pas de pots de vin chez ces gens là, voyons. Restez correc’. Dites champagne : oui, là, ça le fait. Surveillez vos arguments si vous ne voulez pas être ridicule.

  57. Hémon dit :

    Remarquable; l’antifrance a de beaux jours devant elle! ;)

  58. DELATTRE dit :

    Magnifique, tout simplement magnifique.
    Merci pour toutes ces précisions et ce bel humour.
    Gauche, droite … Même combat …
    Merci aux indignés qui demeurent sur le site et font entendre leurs voix.

  59. Laurent dit :

    Très long, mais quand on a commencé, on ne s’arrête pas : tout plein de vérités et de l’humour. Merci.

  60. franceole dit :

    pourquoi tant de haine dans le premier paragraphe; les personnes qui occupent ce site ont droit a un peut plus de respect ,j’apparente ton discourt , a un militant du fn !

  61. henri garcineau dit :

    merci,
    la terre est revue à 27 ct pour tous,
    et les recours ; il manque un point la-dessus ;
    les minutes depuis 3 semaines vont plus vite qu’avant ; il y a nécessité de raconter la guerrlla du bocage

  62. didier dit :

    T’aurais pu faire plus court. Moi, j’ai plutôt l’habitude du format journal télévisé, 10 à 20 secondes !Pffff

  63. eie dit :

    Pour l’Allemagne j’en compte 45 et non pas 44 et il manque la source pour la Grande Bretagne

  64. Boisnier dit :

    http://www.flughafen.de/index.php?id=20&lnkGermanAirports=1
    Il y a plus de 160 aéroports en Allemagne.
    Est-ce la seule partie de l’article qui est du pipeau ou bien y’en a t il d’autres ?

  65. Hipou dit :

    Cet article est FAUX rien que pour l’exemple de Londres-Gatwick qui fait 683 ha contre 300 pour Nantes

    Merci de mentir sur les chiffres la prochaine fois abstenez vous ça vaudra mieux

    • Vous avez raison sur ce point, j’ai vérifié et corrigé en conséquence cette info que je croyais être juste. Nantes-Atlantique c’est 340 précisément, suite à l’extension.

      Libre à vous de jeter le bébé avec l’eau du bain, pour ma part j’ai conscience que toute erreur décrédibilise le propos, donc je rectifie à mesure qu’on m’en signale.

      Nul n’est omniscient. Vous peut-être ?

  66. Boisnier dit :

    Je lis un article avec une info (un rapport 3 d’aéroports entre la France et l’Allemagne) qui me parait surréaliste. Votre lien me semble biaisé et je décide d’utiliser la même source que vous à savoir aéroport.fr traduit en allemand. Je tombe sur cette liste. Les liens contrôlés parle d’aéroports, maintenant, il y a peut être des aérodromes dans la liste, mais c’est aussi le cas de la votre sur les aéroports français. Donc, le nombre d’aéroports semblent équivalent.
    Je ne peux donc qu’avoir un doute raisonnable au sujet de l’article (vous me le concéderez). Il y a des infos intéressantes, mais une au moins est fausse a priori, et ça manque de témoignages à décharge.
    Globalement, a priori, ce projet d’aéroport ne m’emballe pas, c’est pour ça que je suis aussi critique vis-à-vis d’articles qui défendent sa non-construction : pour convaincre, il faut être irréprochable. Il existe un nombre important de gens, même riverains, qui soutiennent le projet.

  67. Philippe Ladame dit :

    Merci beaucoup. Une remarque quand même :
    Le fac simile du journal que tu exposes au chapitre « Un peu d’histoire(s) » est la une du journal national Breton et fédéraliste européen.

    Le non à l’aéroport est donc l’expression des responsables de ce journal, qui était l’organe du pobl, parti créé par Yann Fouéré… parti autonomiste de centre droit.

    La manchette sur les socialistes fait référence aux assises du socialisme…

    Il n’y a donc, a priori aucun rapport entre les socialistes et le non à l’aéroport… Une lecture rapide (faite par beaucoup) fait un rapprochement erroné entre les 2 infos. Surtout qu’on distingue pas le sous-titre du journal.

  68. GINIBRE dit :

    Je ne comprends pas pourquoi on veut placer cet aéroport si loin de Nantes sans liaison de transport public.

    L’avenir est plus dans les visioconférences que dans les déplacements.
    Chercher l’erreur.

    De plus les transports et les temps de transport sont des pertes économiques sèches et de la pollution.

    L’évolution du transport par le train vers le transport routier représente un gaspillage sans précédant.

    Pour ce qui est du transport par avion bonjour la misère.

    Combien de carburant pour un vol moyen courrier ?
    Combien de taxes pour l’état ?
    Pourquoi un privilège aussi exorbitant ?

    Tout le monde doit faire des économies d’énergie
    mais pas les avionneurs ! ! ! ! !

    Allons Jean-Marc reviens sur terre ! ! !

  69. pasino dit :

    D’accord avec un certain nombres de commentaires : erreurs et approximations faussent le crédit.
    C’est d’ailleurs ce que l’on peut reprocher trop souvent aux écolos-babas de toutes sortes, en sandales de cuir ou en 4×4.
    Autant on s’attend aux contre-vérités et aux superlatifs de la part des promoteurs de ce genre de ce genre de projets (et d’ailleurs parfois sincères), autant les mêmes arguties dévalorisent le discours « contre », et surtout renforcent celui du « progrès ».
    Exemple : le compte d’aéroports, on s’en fiche un peu. Chaque pays a sa conformation. L’Allemagne, par exemple, a un réseau routier facile, de plus l’habitat y est bien moins éparpillé. Quant aux aéroports français, il est probable qu’il soit pris en compte le moindre terrain d’aviation, comme ceux de Mandelieu, de Saint-Tropez, du Castellet…
    par ailleurs, ce plaisant plaidoyer ne sera lu et compris que par les opposants convaincus et sensibles à l’humour. Mais les éléments de réflexion sont noyés dans cet humour, et peu exploitables car trop riches.
    Ne pourriez-vous faire une synthèse claire – et sobre – de cet article, en ne conservant que les chiffres « nantais », et en sériant l’information ?
    En effet, pour ma part, je considère que l’information principale est le gros miam-miam, si prévisible par ailleurs, de Vinci : aéroport, parking et urbanisation à venir de la zone de l’ancien aéroport, plus, je suppose, les voies d’accès (tram, trains et routes). En tout cas, c’est une information que tout le monde peut comprendre, car de la perte de quelques escargots ou couleuvres locales, le citoyen de base s’en fiche, tout comme des agitateurs plus ou moins pro perchés dans les arbres.
    Un condensé de l’audit hollandais serait le bienvenu.

  70. Nazairien dit :

    @ Boisnier : Votre commentaire est du pipeau, désolé, car votre liste comprend l’ensemble des aérodromes, y compris ceux à revêtement végétal (herbe) …. exemple : http://www.acz.de/edbi.html

  71. Georgia dit :

    Un grand grand merci pour cet article, qui reprend d’un coup tous les arguments s’opposant à l’aéroport.
    A Nantes où j’habite ça fait beaucoup causer, et c’est bien d’avoir un article de référence où l’on sait pouvoir retrouver tel ou tel argument.
    Vous m’avez également permis de me plonger dans le dossier de DUP, qui est tout simplement ahurissant quant aux réponses formulées aux objections citoyennes lors de l’enquête publique…

    Merci encore pour tout ce travail !

  72. Gullaume dit :

    Après quelques rapides recherches, sur différents sites référençant les aéroports internationaux j’arrive à un rapport de 7 en Allemagne pour 27 en France (peut être sur des critères très sélectifs pour un nombre aussi faible) jusqu’à 15 en Allemagne pour 52 par chez nous. Évidement, chacune des listes que j’ai pu trouver ne stipule pas être exhaustive, MAIS, étant donné que l’on retombe chaque fois sur des proportions similaires, ça laisse à réfléchir… En cherchant « tous » les aéroports, je tombe au maximum sur 126 en Allemagne pour 156 en France, mais là, je n’ai pas pu diversifier énormément mes sources.
    Au final, il semblerait que la France possède un plus grand parc d’aéroports internationaux, au minimum. (Il ne faut pas oublier du reste que l’Allemagne est plus peuplée que la France d’un bon tiers…)
    Nddl étant un futur aéroport de taille internationale, je pense que les chiffres les plus pertinents concernent ceux ci.
    Merci pour cet article, autrement, clair, concis, peut être pour les plus tatillons trop peu approfondi encore, mais pour eux, énormément de documentation existe à droite à gauche. L’important à l’heure actuelle est d’informer autant de gens que possible de la nuisance de ce projet et des manigances qui se trament autour. N’en déplaise aux défenseurs du projet.

  73. Bougeard dit :

    Enfin des explications claires !! Bravo !!!

    Cela me rappelle le livre « Le Tgv du prince. Comment le tracé du Paris-Marseille a été modifié en dépit de l’environnement, de la sécurité, des finances publiques et du bon sens (pour faire plaisir à un ami de François Mitterrand) »

    Exactement la même chose : un tas de rapport contre le tracé de la ligne, une règlementation qui est contournée par l’État, des politiques qui font ce qu’ils veulent, et un projet qui finit quand même par aboutir…

    SI vous voulez savoir ce qui se passera au final à NDDL, lisez ce livre !

  74. morvan dit :

    j aime pas tes manieres , surtout celles qui te permettent d insulter.Tu peux t en laver les mains de ton rapport faussement modeste que tu dis griffonné.Durelle c est pas paysans a l origine .Tu as du en passer du temps a reunir tout ces docs ,mais en fait t es pour ou pas ,il manque ta synthese .

  75. jeannot dit :

    Très bon article, merci !
    Juste un trucs, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie on a un projet de canal à grand gabarit fort utile, pas d’opposition locale, un vrai besoin, et on cherche des sous. Si vous en avez en trop, on est preneur…

  76. Jozy Natsume dit :

    Il est temps d’organiser la résistance pour défendre les citoyens nantais et l’avenir de l’Ouest, venez sur http://www.facebook.com/apicavenir

  77. Jacques de Krahe dit :

    Quand un projet absurde est défendu avec tant de hargne, il me vient une pensée selon laquelle il faudrait gratter un peu et peut-être monterait de ce projet le fumet délicat qui entoure tous les grands marchés pharaoniques, celui des petits arrangements entre amis et des retours d’ascenseur, des promotions d’incompétents à des postes richement pourvus, bref tout ce à quoi le noble art de la politique nous a habitués et dont nous ne nous lasserons jamais

  78. Buchez dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir, ce contrat signé en 2010 avec Vinci, dans quelle mesure économique, engage-t-il l’état ? Quelles seraient les conséquences, toujours économique, de l’abandon de ce projet ?

  79. Denis Martin dit :

    Eh, les gars ! Au Québec aussi on a de bons prévisionnistes et d’excellents politiciens. Votre méga-projet à la sauce Trente Glorieuses, on l’a fait en 1970 dans la région de Montréal : l’aéroport de Mirabel. Plus de 500 millions de dollars (de l’époque) d’investissement, des centaines de milliers d’hectares de terres agricoles expropriées… et une fermeture en catimini en 2004 ! L’un des plus beaux éléphants blancs du monde industrialisé.

    Mais là, j’avoue : avec NDDL, vous vous apprêtez à nous battre à plates coutures, et en toute connaissance de cause en plus !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_international_Montr%C3%A9al-Mirabel

    Les sous-titres Wikipedia en disent long : Développement, Expropriations, Inauguration, Déclin, Dernier vol…

  80. Pierre dit :

    On dirait que nos hommes politiques sont partagés entre l’envie de laisser une trace dans l’histoire par des réalisation pharaoniques, et l’obligation de respecter le copinage avec les grands groupes industriels.

    Une réelle préoccupation pour les citoyens au service desquels ils sont sensés être à l’air totalement accessoire.

  81. Sur le même sujet, mais relatif à un pan seulement des illégalités du projet (les plus criantes) voir http://breizhjournal.wordpress.com/2012/11/22/laeroport-de-notre-dame-des-landes-est-illegal/
    Bonne lecture.

  82. Aghora dit :

    Pour le nombre d’aéroports en Allemagne et aux UK, essayez http://skyvector.com/airports.
    Ca inclut le nombre d’aérodromes, y compris ceux rarement utilisés.
    Mais au moins ça fermera la gueule à certains qui n’ont que des chiffres à vous opposer.

  83. Grop dit :

    Merci beaucoup pour l’argumentaire. Par-contre l’argument de la longueur de piste est faux. L’A380 peut atterrir sur ces pistes, par-contre AGO ne prévoit pas dans l’immédiat d’avoir les structures aéroportuaires pour les accueillir (http://aeroport-grandouest.fr/files/2010/11/CP-SMEANDDL_A380_191110_V2.pdf)

    Est-ce possible de rectifier ? Merci !

  84. Sapristix dit :

    Article intéressant qui traite le sujet avec sérieux et humour. On peut voir ça et là des tentatives très subtiles de grande remise en question du propos par le biais de quelques commentaires pinailleurs sur la question hautement importante du nombre d’aéroports en Allemagne et en France. C’est un peu faible tout de même pour jeter aux oubliettes cet article car ce travail honnête livre certes un point de vue que tout à chacun peut contester mais le fond mérite des contre-arguments plus fort que le nombre exact d’aéroports dans tel ou tel pays. L’auteur a fait un vrai travail d’investigation (avec les moyens à disposition), les idées sont clairement développées et l’argumentaire est assorti de références accessibles à tous. Ceci donne au lecteur la possibilité de vérifier et d’apprécier les faits à sa convenance mais certainement pas le droit d’être offensant…

  85. B Gourvennec dit :

    Un article des Echos du 25.11 va dans ce sens ,
    Un commentaire de cet article donne le lien des des cartes de bruit officielles (http://www.nantesmetropole.fr/medias/fichier/nantes_metropole__1209377430656.pdf) réalisées dans le cadre de la directive européenne qui s’impose à toutes les grandes agglomération
    L’ argument du bruit ne tient pas non plus ! Seuls 600 habitants sont considérés en zone bruyante de jour (LDen compris entre 60 et 70 dB(A)) sur une population totale de 563900 (soit environ 0,1%). De nuit, ce chiffre chute à 100 habitants…

  86. Toto dit :

    Voilà un article qui fait une bonne synthèse. Comme quoi on se fout bien de nous.
    Et PS comme UMP, pas de différence. Vous en voyez, vous, des différences depuis mai ? J’ai voté Hollande, mais alors quelle bande de nazes…

  87. Laurent dit :

    Bravo, article digne du Canard enchaîné : plein d’informations concrètes et vérifiables, et de l’humour.

  88. calife_du_manoir dit :

    Bonjour,
    Bravo pour le travail. Juse une question: je lis, sur le financement:
    « 100 millions d’euros des actionnaires de Vinci avec un rendement annuel de 12 % imposé »
    Mais je n’ai pas trouvé la source dans les références.
    Or ce point me parait crucial: celà signifie que la collectivité s’engage à rembourser Vinci, échec commercial ou pas du projet, et donc que Vinci (en bon libéral…) ne prend aucun risque…

    • Le détail du financement des 315 millions par Vinci (qui s’appelle pour l’occasion la société concessionnaire Aéroports du Grand Ouest) a été donné par des membres de Solidarités Ecologie et de l’Acipa. Sinon, le Décret n° 2010-1699 du 29 décembre 2010 approuvant la convention passée entre l’Etat et la société concessionnaire Aéroports du Grand Ouest est en ligne ici, avec le détail de la partie visible de l’Iceberg: http://goo.gl/MKaMU

      Bon courage c’est touffu :-)

  89. sirchamallow dit :

    c’est avec des billets ausssi bien écrit comme celui-ci, que j’aime toujours autant lire ce blog. congrats :)

  90. Kapital dit :

    Le projet supporté par une association NEXUS:
    http://nexus-asso.fr/les-projets/presentation-du-projet-rail-air-route-2/

    A noter que l’association NEXUS soutient un projet développé par des
    professionnels du transport et pilotes ayant opéré en France et sur les 5
    continents.

  91. bramovic dit :

    et putain les mecs ! POUQUOI ON A CONSTRUIT DES MAISONS A COTE DE LAEROPORT AUSSI ???????????????? Nantes Atlantique étais la ils ont construit, c’est leur faute

    • MIXO dit :

      ouep. d’ailleurs jetez un oeil sur la démographie de Bouguenais sur wiki depuis que l’aéroport y a été implanté dans les années 20…
      …à croire que ça attire les foules

  92. OTX dit :

    A propos d’une nouvelle piste sur l’aéroport actuel :
    Un minimum de connaissances aéronautiques balayent cette idée : l’orientation d’une piste, tout comme son sens d’utilisation est fonction des vents dominants. Un avion doit atterrir et décoller face au vent autant que possible et déroger à ce principe de base met en jeu la sécurité.
    Changer l’orientation de la piste impliquerait un fort vent de travers et des approches « en crabe », très dangereuses ( il y a des tas de vidéos sur youtube si vous voulez vous donner une idée).
    Malheureusement le vent dominant au bouguenais vient du sud ouest, ce qui place la ville – et notamment la tour de bzh- pile dans l’axe de la piste et oblige les avions à la survoler. ( Je ne m’explique pas que des pilotes professionnels fassent de la desinformation à ce sujet).
    De même, lorsque le vent s’inverse les avions doivent décoller face à la ville. Ce qui n’était surement pas trop problématique en 1939 est aujourd’hui assez dangereux car la ville s’est étendue ( pannes moteurs au décollage par exemple).
    Bref, on ne peut nier que la proximité actuelle n’est pas idéale en terme de sécurité. Et modifier un axe de piste n’est pas aussi évident que ce que l’on peut entendre.
    Je regrette un peu le manque d’expertise de pas mal d’arguments dans ce débat, et ce des deux côtés…

    • Merci, très intéressantes contributions, et réflexions. Effectivement laisser la parole aux professionnels est forcément fort enrichissant. J’avoue ma totale inculture technique sur ce sujet, et je ne dois pas être le seul. :-)

      À noter que même après avoir écrit ce billet, je n’ai moi même aucune certitude sur ce qu’il faudrait faire ou pas, tellement le sujet embrasse de paramètres complexes.

    • Grop dit :

      Argumentons, argumentons !

      Les vents de l’aéroport actuel :

      http://fr.windfinder.com/windstats/windstatistic_nantes.htm

      Comparons à l’orientation de la piste actuelle :

      http://maps.google.fr/maps?sugexp=chrome,mod%3D1&um=1&ie=UTF-8&q=a%C3%A9roport+nantes+atlantique&fb=1&gl=fr&hq=a%C3%A9roport+nantes+atlantique&hnear=a%C3%A9roport+nantes+atlantique&cid=0,0,1739637135634085156&sa=X&ei=nMizUO4_hKeEB6jngIAK&ved=0CJEBEPwSMAA

      Bof bof non ?

      Et à la piste de NDDL : http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2011/07/carte_implant.jpg

      Bon, ba il est clair que les pistes de NDDL sont un peu plus cohérentes (ils allaient pas faire la boulette deux fois de suite non plus) !

      Pour citer l’article ci dessus, c’est bien la Chambre de Commerce et de l’Industrie (crypto complotiste gestionnaire de l’aéroport inconsciente) qui a demandé la construction d’une piste parallèle et s’est fait bouler par le Conseil Général pour des raisons politiques ? On voit clairement qu’une piste perpendiculaire est faisable (terrain appartenant à la zone d’activité et friches) et pertinente (vent, nuisance sonore, impact écologique sur le lac de grand lieu…)

      « Et modifier un axe de piste n’est pas aussi évident que ce que l’on peut entendre. » C’est plus facile de construire un aéroport sur une zone humide que de créer une piste ? O.o

      Salutations d’un nantais survolé par ces connards de touristes à l’occasion de tous les week-ends de grands départs :)

      • Grop dit :

        Oups : « …qui a demandé la construction d’une piste PERPENDICULAIRE… »

        • Météor dit :

          Merci Grop, une piste bien orientée au vent (donc ni perpendiculaire ni parallèle, mais entre les deux) éviterait les survols de l’agglo et de la réserve naturelle de Grand Lieu.

          Autre argument que je n’ai pas vu repris ici : si le survol de l’agglomération et la proximité du centre-ville justifie de déplacer un aéroport, il va aussi falloir déménager d’urgence les aéroports de Toulouse, Clermont-Ferrand, Châteauroux, Perpignan et j’en oublie.

    • OTX dit :

      On ne parle pas non plus du lac de Grandlieu, la réserve naturelle voisine (au sud ouest) de l’aéroport actuel. Étrange de la part d’écologiques militant au non de la sauvegarde des zones marécageuses…
      Tout d’un coup, on ne veut plus voir les limites de l’aéroport actuel – en un mot, une piste coincée entre des immeubles et une zone naturelle protégée- peu accessible qui plus est . Parce que cela brouillerait le message ? Parce que la cause est ainsi plus attirante ? Parce que les gens se rendraient compte que c’est bien plus complexe ?
      A croire que pour nous « ouvrir les yeux » sur : le manque de transparence/le lobbying/l’ancienneté d’un projet/la toute puissance des groupes BTP (rayer la mention inutile), il est bien plus pratique de nous faire porter des œillères…

      • Grop dit :

        C’est sur que la piste actuel pose des problèmes, notamment le lac !

        Cependant, une piste « perpendiculaire » n’en poserait pas, notamment pour le lac (il suffit de savoir lire une carte) :D

        Vous savez, on ne parle pas non plus du bassin versant que représente NDDL et que ne pourra JAMAIS compensé Vinci alors que c’est un des plus grands bassins versant de Nantes qui va être bétonné entrainant irrémédiablement une augmentation de la vulnérabilité face aux inondations ! Franchement les zozios et les grenouilles, c’est comme vous, je m’en dénoyaute la cerise, par-contre ca me gène que les habitants de Nantes deviennent les grenouilles avec ce projet !

        Parce que le PPRI de Nantes est en retard et incomplet, que la prise en compte du risque inondation en amont des projets de construction est lamentable en France… Tiens, un exemple : où Ayrault a-t’il décidé d’installer le nouvel hôpital de Nantes ? Dans une zone inondable (accessoirement mal placé pour les services de secours, sur des terrains très pollués et a proximité du pole de nuisance sonore qu’est le hangar a banane, mais Vinci ce charge de tout moyennant finance…) :D

        Vous avez parlé d’oeillères ?

    • OTX dit :

      @ Grop,
      Selon le site de vent, la piste actuelle (030°-210°) se trouve en gros à 20° de la direction moyenne, donc pas parfait mais plutôt en face. Avec la perpendiculaire on aurait une piste 120°- 300°( presque NW-SE), qui selon les mêmes statistiques place les vents dominants plein travers.
      Le diagramme des vents montre bien qu’une perpendiculaire n’est pas adaptée.
      Les pistes du projet NDDL « plus cohérentes » ( encore que ce n’est pas la même localisation), ont 35° d’écart par rapport à l’actuelle. On est loin d’une perpendiculaire.

    • nantaisml dit :

      réponse au commentaire OTX :
      1/ c’est exact que c’est mieux quand les avions peuvent décoller et atterrir face au vent, ça diminue la vitesse par rapport au sol et accroit donc la sécurité
      2/ le reste est totalement inexact, la piste actuelle de nantes atlantique 30°/210° est décalée d’environ 45° par rapport à l’axe des vents dominants constaté sur 10 ans 77°/ 258 °
      et donc une éventuelle nouvelle piste 100°/280° ne serait pas plus décalée que l’actuelle par rapport aux vents dominants.
      moralité=avant de donner des leçons d' »expert », vaudrait mieux vérifier minutieusement ses données

  93. Sarazin Claire dit :

    C’est les données et commentaires qu’il me manquait. Merci, je diffuse et chacun y cherchera sa vérité. Mais pour moi, ça suffit, basta, on a assez engraissé tous ces enflures de la finance.
    Merci, Claire

  94. MIXO dit :

    Chapeau, l’artiste, un bel article, une rétrospective étayée humour à l’appui.
    On y apprend notamment que les politiques et les grands industriels sont des pourris qui se nourrissent entre eux.

    Pour reprendre l’accroche, ne faut il pas dépassionner le débat ? L’article focalise uniquement sur les arguments des squatteurs basanés polygames, donc à charge. Et la majorité des articles sur le net vont dans le même sens. Ces arguments sont sans doute dans l’ensemble valables, chiffres à l’appui, mais trop à charge : NDDL plus grand que Roissy?? (Nantes Atlantique est vraiment pitoyable alors!)
    En tant que nantais qui utilise régulièrement N/A, je suis ouvert aux deux bords, mais ce genre d’article à charge est forcément adressé à ceux qui ont déjà leur idée faite, et je me méfie d’emblée (la manipulation n’est pas loin… ) En fait, c’est carrément impossible de trouver une analyse réellement neutre et c’est ce que je reproche aux écolos, bonnes âmes mais trop passionnées, justement, pour avoir un regard objectif. Ce qui n’est pas un reproche, attention.

    Si le projet est sur la table c’est qu’il y a des bonnes choses dedans pour Nantes et pour la région, développement économique en tête, synergie avec Rennes, développement des destinations, etc. Parce que passer par Paris systématiquement, c’est tout de même long, plus cher, voire pénible. Alors il en faudrait plus que des chiffres sur les comparaison des tailles d’aéroports, peu réalistes, pour convaincre des gens comme moi qu’il y a des intérêts nettement plus forts et plus justes contre le projet.
    Par exemple, démontrer que le nouvel aéroport est un gouffre qui n’apportera rien à la région et à ses habitants, à l’exception peut être de la tranquillité des 2000 habitants de NDDL.

    Tiens, à l’inverse, ça aurait été une autre paire de manches de déménager un aéroport de NDDL vers Bouguenais, en bordure du périph et dans l’alignement de l’agglomération !

    • Mon commentaire préféré sur ce billet. Merci beaucoup. Pourquoi ne pas vous y coller ? Je serais ravi de vous lire!

    • Lore dit :

      Et qu’est-ce que vous voulez dire par « dépassionner le débat »?
      En lisant votre commentaire, vous me rappelez que le monde est peuplé d’humains égoïstes qui ne pensent qu’à leur propres intérêts  » Parce que passer par Paris systématiquement, c’est tout de même long, voir pénible  »
      Et si vous changiez tout simplement votre style de vie?
      Manipulation, je n’en suis pas sure, et si c’était tout simplement la vérité que beaucoup de gens n’ont pas envie de voir?
      Nous vivons dans une illusion, il suffit d’aller en vacances au tiers monde pour le constater, sauf si vous aller dans un hôtel de luxe, loin de toute la misère. Une fois goûté au luxe, il est difficile de s’en défaire. Chaque geste de ce qu’on fait ici à une conséquence de l’autre côté de la planète.
      Vous me demanderiez pourquoi je parle de tout ça. Parce que c’est un grand ensemble, un cycle planétaire, et surtout une mauvaise mentalité:
      « Si le projet est sur la table c’est qu’il y a des bonnes choses dedans pour Nantes et pour la région, développement économique en tête, synergie avec Rennes, développement des destinations, etc. »
      L’économie est important! Pour l’humanité, pour tous!!
      …?
      Il y a d’autres choses pour pouvoir bien vivre que l’économie. Et pas besoin de consommer autant, et encore un nouvel aéroport, qui en plus apporte d’autres problèmes, et non seulement pour les habitants des alentours. Aveuglement faire confiance aux décisions prises par des gens hauts placés ne va rien changer à la situation actuelle du monde. Beaucoup de gens ici vont tomber de haut le jour où il sera trop tard. Parce que de toute façon la nature est plus forte, l’univers l’emportera sur les microbes que nous sommes. Mais malheureusement beaucoup d’endroits naturels, d’espèces d’animaux et surtout une grande partie de l’humanité, ceux qui n’ont moins que rien, en auraient été les victimes.
      Ma colère laisse place à de la tristesse. Débilité d’humanité, depuis mon enfance j’en ai le dégoût, et j’en suis confronté tous les jours. Aujourd’hui j’ai 23 ans et je compte pas m’arrêter là.

      Réveillez vous quoi.

      • MIXO dit :

        Hello Lore,
        Le monde est peuplé d’humains égoïstes qui ne pensent qu’à leur propres intérêts. et j’en suis bien désolé,
        mais au delà des idéaux, la réalité est concrète !
        Allez dire aux chômeurs qu’ils n’auront pas de travail car l’aéroport ne se fera pas et vous verrez tout le paradoxe :
        Je connais bien le milieu économique nantais, et le projet est une manne locale pour tous (entreprises et emplois), je constate cela dans les business plan des PME régionales, donc pas uniquement dans celui du grand méchant.

        Ceci dit, je ne suis pas adepte de la politique de grands travaux keynésienne, et je tiens à coeur les intérêts de plus grande ampleur… Sans pour autant souhaiter aller en calèche à Moscou en 8 jours… ou prendre 2 avions et 1 TGV pour une fortune (en 2 jours).

        La planète? bof, de toutes manières le 21/12/12, tout sera réglé non? Blague à part, la planète et l’humanité sont merveilleuses, il faut tout faire pour faire avancer les deux, et si le projet est réellement néfaste sur tous les plans, l’empêcher par des moyens et des arguments justes et sans appel. Ces derniers convaincrons les indécis qu’il ne s’agit pas d’une lutte d’illuminés utopistes (polygames, fumeurs de joints, etc..).

        PS : Aujourd’hui les avions arrivent à N/A par le sud-est sans passer sur la ville, ça fait plaisir :-)

        • Marcel Dubois dit :

          « Allez dire aux chômeurs qu’ils n’auront pas de travail car l’aéroport ne se fera pas »

          Apparemment, il est tout à fait normal que la société ne puisse survivre qu’à coups de projets pharamineux d’infrastructure dont l’utilité réelle est douteuse. C’est vrai qu’en Chine, modèle de socialisme, des villes fantômes sont construites chaque année. Sans raison. Des dizaines de millions de logements vacants. « Au moins j’ai du travail. » Disaient les nazis et les soviétiques. A force de se concentrer sur le fait du travail, on en finit par oublier la finalité du travail.

          Et pourquoi est-ce que la seule alternative au travail pour le capitaliste Vinci, c’est le chômage? Où est passée la société paysanne de travail de la terre, d’entraide et de liberté? Dites-vous ça la prochaine fois que vous gaspillez l’argent public par manque de principe et d’imagination.

    • zorglub dit :

      Tout aussi intéressant serait de savoir combien couterait l’annulation du projet. Car c’est petits malins de Vinci doivent avoir prévu des pénalité d’annulation, non ?

      À cela il conviendrait d’ajouter les coût des projets alternatifs. Tout cela rien que pour la partie économiques.

  95. Ricaldo dit :

    Ouais enfin, encore une fois, tous pourris à gauche, tous pourris à droite… Ils vous attendent à NDLL pour l’autogestion.

  96. muriel knezek dit :

    Bravo!

  97. Un début cinglant voire stupide mais la suite est édifiante et vaut le coup!

  98. stigandjoe dit :

    Ce gouvernement est décidément fasciné par l’aéronautique : http://www.leprogres.fr/rhone/2012/11/26/bron-le-village-rhonalpin-condamne-a-fermer

    Pour en connaître les causes, il faudrait sans doute lorgner du coté de la petite enfance de MM. Ayrault et Hollande, non ?

  99. Patrice dit :

    Après la lecture de cet intéressant article, on peut être pour ou contre le projet de NDDL mais ce qui est scandaleux, ce sont les liens entre la politique et les grandes sociétés et les passerelles offertes au cours de leurs carrières à nos enarques pour leur enrichissement personnel et celui de leurs proches au détriment du bien public. D’autre part, l’article de WIKIPEDIA sur le fiasco de l’aéroport Mirabel-Montréal est éloquent….

  100. Bruno dit :

    Je suis sidéré de ne voir face à cet article qu’un seul commentaire un tant soit peu construit (celui de Mixo le 26 novembre à 22h29). Sinon n’apparaît même aucun des commentaires habituels, souvent injurieux mais derrière lesquels on peut sentir une cohérence potentielle.

    Le projet de médiation dont l’annonce a été faite ce week end semble mal barré. Un débat ne peut il se faire ici ?

    Ou alors n’y aurait-il pas possibilité de débat face à l’imparabilité des arguments de Pierre Deruelle pris dans leur globalité ?

    Autre supposition : les débatteurs contradictoires sont tous, de près ou de loin et à plus ou moins long terme, futurs bénéficiaires du dieu Vinci.

  101. anarchiste dit :

    Excellent article.

    L’ayraut-port Vinci est un symbole :

    – symbole de la corruption de la mafia des politiciens professionnels

    Le terme « mafia », d’un ancien premier ministre, est tout à fait approprié.

    mafia non représentative, comme a démontré le score du bétonneur féodal local Frêche aux élections régionales en Languedoc-Roussillon en 2010, 1/5 des citoyens, ses clientèles électorales, gauche alternative divisée non représentée, 1/5 vote à droite, 2/5 abstention, vote blanc ou nul, 1/5 non inscrits ou inscrits ailleurs dans une autre région (nombreux étudiants à Montpellier)

    Ce sont ces mafieux qui viennent disserter sur l’ « illégitimité » d’activistes eco-warriors, tout en rejetant l’idée d’un référendum local sur l’Ayraut-port.

    nombreux cas de bureaucrates ou politiciens servant les intérêts des lobbies avant de se servir, en situation de conflits d’intérêts, trafics d’influence, tel ce préfet de région aux décisions favorables à l’Ayraut-port Vinci, avant de « pantoufler » chez Vinci, ou comme Clinton, Schröder, Blair … et un président bling bling, qui ont servi les 1%, avant de faire des discours de banalités que les 1% rémunèrent à des taux indécents, en fonction des services rendus aux 1%

    – symbole de l’irresponsabilité des politiciens

    Ayraut serait hors fonctions, à la retraite, avant de constater la ruine économique de l’Ayraut-port

    – symbole de la trahison de EELV

    qui ne quitte un gouvernement est solidaire de tous les actes de ce gouvernement

    – symbole de l’absence de contre-pouvoirs

    institution judiciaire ou syndicats incapables de bloquer l’Ayraut-port

    loi organique sur le référendum d’initiative cityonne toujours non écrite

    – symbole du totalitarisme de la mafia de politiciens servant les 1%

    Le Bilderberg Valls, dont la famille soi-disant « républicaine » a été si accommodante avec Franco qu’elle n’a eu à s’exiler, ni eu de fusillé contrairement à la famille de Zapatero, a livré à la justice franquiste (franquiste car aucun nettoyage anti-franquiste n’a eu lieu en Espagne) une Française (délit d’opinion), a qualifié de « kyste » la résistance écologiste rationaliste (l’écologie est rationaliste, ne jamais laisser la mafia opposer écologie et raison), utilisant la répression comme « solution finale » à la contestation, un Valls qui n’a aucune classe (son qualificatif sur l’affaire Banon)

    Valls est représentatif d’un PS « autoritarien ».

    Ces politiciens condamnent les eco-warriors (Watson) ou lanceurs d’alerte (Assange), mais ont versé des larmes sur le sort d’un tortionnaire chilien risquant l’extradition du RU.

    – symbole du racket des citoyens au bénéfice des 1%

    c’est l’Ayraut-port Vinci

    – symbole d’aberration économique

    Nice-Côte d’Azur est la 2e plateforme aéroportuaire de France après ADP, et cela ne changera jamais, car la Côte d’Azur, sublime côte, bétonnée et massacrée par les mêmes politiciens locaux mafieux, a encore de très beaux endroits que n’égalera jamais Nantes, or, de Nice, il n’y a quasiment aucun vol trans-continental hors aires méditerranéennes de continents proches (Afrique du Nord, Asie mineure, proche-Orient), a fortiori de l’Ayraut-port, il n’y aurait aucun tel vol.

    Nantes n’atteindra jamais l’attractivité de Genève, de la Suisse romande (institutions internationales, finance, multinationales comme Nestlé, hi tech, horlogerie, luxe, tourisme) et un seul aéroport à une piste suffit à Genève.

    Quel intérêt alors d’un nouvel aéroport alors que l’actuel non saturé dessert déjà toutes les destinations du futur Ayraut-port, que la gare TGV de Nantes reliée à Roissy a un code IATA, et que le cas de l’aéroport d’Angers, quasiment inutilisé, démontre le délire de ces féodaux locaux ?

    – symbole de la destruction de terres arables en France

    La mafia des politiciens refuse d’appliquer la loi en détruisant les constructions illégales dans le Var, en Corse …

    Valls ne fait rien afin de confisquer le fric de la mafia, seul moyen efficace de lutte contre la mafia, mais fait des discours bas de gamme en imitation d’un ministre de l’intérieur bling bling dont le bilan idéologique se mesure à 600 milliards de dettes, l’or de la France vendu à vil prix (haute trahison), et l’état actuel du parti bonapartiste.

    Le gouvernement a commis une erreur stratégique : le moratoire de 6 mois reporte au printemps, à l’été, la contestation, plus favorable qu’en hiver !

    Aux Nantais de démontrer leur modernité : à Nantes les abolitionnistes de l’esclavage étaient traités d’extrémistes, les eco-warriors y sont traités d’extrémistes alors qu’ils ne font que constaster l’évidence de la nocivité d’un projet datant d’il y a 50 ans, tous les ensembles immobiliers de cette époque ayant été mal conçus, notamment un échec architectural.

    Une « journaliste » du système dans Le Monde disait au sujet de Watson l’eco-warrior : la fin justifie t-elle les moyens ?

    Alors que Watson n’a jamais mis en danger personne …

    Ainsi, la fin justifie les moyens dans l’eco-guerre contre la mafia des politiciens professionnels qui se servent, et non servent.

    Dans une authentique démocratie, le statut de politicien professionnel serait impossible.

    Le fascisme du XXIe siècle est le néo-conservatisme néo-féodal au service des 1%, avec une mafia de politiciens interdisant la concurrence sociale, en situation de collusions, compromissions, conflits d’intérêts, connivences, corruption directe et indirecte … cas au RU de l’affaire Murdoch et ses armes de désinformation massive.

    A noter que Hulot le green-washer a toujours été solidaire des 1%, qui lui ont donné fric et avantages qui vont avec, afin de divertir de la réalité, Hulot en 2008 a nié la question de la croissance démographique, ce qui situe son imposture écologique à un degré absolu.

    Sur une île isolée où il n’y aurait que 10 ou 100 ou 1000 habitants, est-il concevable qu’il y ait des inégalités de l’ordre de 1 à 1 000 000 000 000 entre un citoyen qui n’aurait aucun argent (moins de 1 $, exemple, 0,1 $) et un autre qui aurait 100 milliards de $ ?

    Evidemment non !

    La massification corrélative à la croissance démographique a transféré le travail vers les endroits où il y a de nombreux salariés à exploiter, issus de l’explosion démographique, afin de faire tourner cette société de consommation – consumation … sans croissance démographique, ce système s’effondrerait.

  102. anarchiste dit :

    Est-ce l’aéroport du grand-ouest, si les aéroports de Rennes, Brest, Lorient … sont non transformés en … terres arables ?

  103. A-snowboard dit :

    Je ne suis pas de nantes, donc en théorie pas concerné par le problème.

    Mais j’avais déjà mon idée que reconstruire un aéroport est un contresens énorme. Et que ça m’étonnais (plus) que les politiques ne tiquent pas une seule seconde.

    Merci pour vos argumentaires. Je fait partager au plus grand nombre !

  104. G dit :

    « contre 45 en Allemagne(102 avec les aérodromes) »
    http://www.cosmovisions.com/TableAeroports.htm
    Allemagne 550 (2004 est.)
    Il n’y a pas que 102 aéroports en Allemagne !

  105. LEPELICAN dit :

    Bonjour
    L’article est un peu long mais………..il y a tant à dire apparemment
    Votre style tout en humour est savoureux, bravo!!!
    Par contre pourquoi ne parlez vous pas des réseaux routiers qui vont être construits pour la desserte de cet aéroport?
    Vous citez le tram-train mais oubliez de préciser que l’actuel tracé en cours d’achèvement ne passe absolument pas par Notre Dame et qu’il y aura pour ce faire création d’une bifurcation à La Chapelle sur Erdre avec passage de cette voie au milieu d’un habitat existant.
    Encore merci pour cet exposé honnêtement présenté

  106. Jack dit :

    A partir de quand doit-on employer les mots : MAFIA et Corruption?

    C’est juste une question!

  107. Christophe V. dit :

    Je confirme en tant que pilote de loisirs que l’actuel aéroport est loin d’être saturé. Idem pour l’espace aérien. Les survols de Nantes peuvent tout aussi facilement être limités.
    Vous avez fait un bien bel article. Merci.

  108. Un grand respect pour vous Mr Pierre Deruelle et le travail que vous avez fait dans la rédaction de cet article. Bravo !

  109. all dit :

    Parfait pour faire atterir les porteurs du projet, qui ne decollera jamais. D’ailleurs, on me dit qu’il est toujours à l’aérogare, l’aérogare de Roissy, ce nouveau bijou à 580 millions (sattelite4, pouvant accueillir 8 millions de passagers : http://www.lefigaro.fr/societes/2012/06/21/20005-20120621ARTFIG00693-aeroport-de-paris-devoile-le-satellite-4-a-roissy.php) comme à NDDL sauf qu’a NDDL, on parle d’aéroport, c’est la toute petite nuance. « oui mon bon seigneur, touché ma bosse » evidemment, je vous epargne les connexions ( routes, rails, voies cyclables, hotels de luxes, autoroute privé pour nos elus,……) Une chose est sur, c’est la crise donc pas d’investissements dans des projets inutiles, surtout pas.

  110. Kat dit :

    GG Pierre, c’est une magnifique synthèse et écrite avec humour !
    Merci

  111. pascal clerin dit :

    Chapeau, du travail précis détaillé bien organisé, et dans un style clair et humouristique. Merci

  112. 01010101 dit :

    c’est pas 1 article c’est 1 bot1, oSSi abordable q’1 voyage en avion à new-york, pour le lire d’abord pac par politecnic como tout l’monde !! et rspirer c’est bi1 il va mieux

  113. Mixo dit :

    J ai trouvé cette étude d écolos qui évoque le projet en 2007, sans que ce soit l objet à proprement parler de l étude en question. C est intéressant de voir une analyse « dépassionnée » du coté opposants, non? Surtout que le développement du trafic s est encore accéléré depuis l étude.
    http://ddata.over-blog.com/3/31/32/33/NDDL/Amis-de-la-Terre-ETUDE-complete.pdf

    Sinon, le sujet de l engorgement de l aéroport actuel ne me paraît pas très clair du côté des pro aéroport. Si quelqu’un a des sources fiables…

  114. ECOQ dit :

    Bonjour,

    Je ne découvre votre article qu’aujourd’hui.
    Lu, relu, ainsi que l’intégralité des commentaires (si, si).

    Un article certes à charge, mais avec un contenu qui frise l’irréprochable (pour connaître des journalistes qui ne s’embarrassent pas avec l’authenticité des chiffres), d’autant que vous l’avez affiné, en mode participatif (ça, j’adore).
    Ajouter un zest d’humour – que dis-je, d’ironie partisane :-) – je vous (nous) souhaite que cet article fasse, dans un premier temps, le tour de la blogosphère (ce qui semble être le cas, c’est comme ça que j’en ai eu connaissance). Sortez costume et cravate, vous frisez le Prix Pulitzer !!!

    Plus globalement, chacun constate combien de très nombreux journalistes ne sont finalement que des « commentateurs » ou des « relais d’opinions ».
    Alors, merci (pour eux) de faire le job, de proposer un travail de compréhension et de vulgarisation.

    Ensuite, à chacun de se faire une opinion, en son âme et conscience.

    Un lecteur séduit par cet article, et qui va propager.

  115. Naturaliste dit :

    Article juste fabuleux que je n’ai de cesse de diffuser depuis sa parution sur votre blog.

    Il manque juste un peu de prospective sur le volet « environnement » du projet, par exemple sur les « limites volontaires » apportées à la qualité d’exécution de l’étude réalisée par le cabinet Biotope, et les possibles « magouilles » (j’dis ça, j’dis rien…^^) qui ont « peut-être » pu en mâtiner les conclusions, pour minimiser certains aspects clairement « gênants »… Je fais confiance à votre motivation, à votre capacité d’analyse, pour en dévoiler toute l’absurdité…

    J’en conviens, la plupart des études d’impact menées dans le cadre de projets d’aménagement sont plutôt fantoches, et toujours à l’avantage de « ceux qui la payent », il s’agit là d’un secret de Polichinelle, mais il s’agit là aussi (dans le cas de NDDL) d’une pierre (de ruelle) de plus à rajouter à l’édifice que vous avez, par votre article, contribué à construire. Elle mérite d’être instruite car même si elle ne parlera pas nécessairement à tout le monde, elle peut constituer un levier de plus à même de fédérer encore plus de gens contre l’hérésie de ce projet…

    Tout de A à Z dans le projet de NDDL depuis 45 ans tient de l’hérésie, il est urgent de fait de rétablir une Vérité claire, nette et sans faille, et de l’offrir à l’opinion publique pour qu’elle puisse se faire une idée objective des choses. Votre article teinté de vitriole est à ce titre une bénédiction, et c’est avec un grand respect que je vous dis Merci de nous l’offrir.

  116. unindividu dit :

    Merci beaucoup! Ça va finir par clouer le bec aux défenseurs du projet! Beau boulot!

  117. Bazik29 dit :

    Juste pour vous dire un grand merci pour cette présentation très bien menée, très claire et très bien renseignée (je peux vous le dire !)… Un lien à faire circuler…
    A votre lecture, un mot m’est venu à l’esprit : corruption. Y a-t-il moyen de savoir si des partis, des élus, des fonctionnaires en charge (hors le préfet) ont profité de la situation (travaux gratuits, avantages divers, argent etc.) ?… Quand on a suivi les scandales passés, et puisque l’Histoire devrait éclairer le présent, on se dit qu’il faudrait un peu de lumière sur les intérêts des uns et des autres, sur l’origine réelle des convictions de certains partisans… Il faudrait vraiment de la transparence sur les revenus d’élus depuis trop longtemps et qui vivent dans l’aisance. Ou alors la politique nourrit très bien son homme.

    • Artee dit :

      dans le commentaire d’anarchiste

      « …Aux Nantais de démontrer leur modernité : à Nantes les abolitionnistes de l’esclavage étaient traités d’extrémistes… »

      et les écolos qui était contre la construction du pont de Cheviré des retrogrades incapables ??

      être pour l’aéroport c’est être un dangereux négrier ?

      après le point godwin le point blackstone ?

      S’il vous plait parlez nous du lac de Grand_ Lieu, des hérons argentés, des grenouilles en dollars verts et des anguilles sous roche.

      C’est marrant ce silence sur « l’ancien aéroport » et son environnement : difficulté à défendre son mantien ou myopie parisienne ?

  118. Llann dit :

    Salut à tous.
    Suis arrivé ici par le biais de la page de discussion de l’article sur le projet de Wikipedia (dont je suis contributeur) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Projet_d%27a%C3%A9roport_du_Grand_Ouest -bas de page [15]) où tout un chacun peut donner son avis.
    Je dois aussi vous signaler que la rédaction de l’article en question a été bloquée suite à « une guerre d’édition », tellement les ‘contres’ et ‘pours’ sont nombreux à se partager le bout de gras.

    Merci pour ce bel article qui me renforce dans mes convictions.

    Juste deux-trois questions/réflexions, en tant que routier (je ne défends personne, je constate) livrant/chargeant plusieurs fois par mois les entreprises de la D2A -Domaine des 2 Activités- qui est une très grande, voire énorme, plateforme de la distribution du Grand-Ouest, de la France et de l’Europe :
    – NDdL est-il prévu pour les passagers ? Le fret ? Les deux ?
    – Si uniquement passagers, où ira se poser le fret ?
    – Depuis une dizaine d’année, la D2A est restructurée pour accueillir nombre de sociétés qui reçoivent leurs marchandises par air et se sont regroupées autour de la tour de contrôle et du terminal fret principal. Vont-elles déménager et, si oui, aux frais de qui (dé/re-centralisation ?) ?
    – La liaison rail avec la D2A est en train (!) d’être aussi modifiée : on en (a) supprime(é) dans le dépôt de Sytème U ;
    – Bilan carbone, entre :
    — les livraisons super gros volume faites par le rail (éléctrique), très rares (national) …
    — les livraisons gros volume faites par air (pétrole), gros poucentage (mondial) …
    — les livraisons petit et moyen volume faites par route (pétrole), énorme trafic (européen) …

    A qui profite tout ce bazar (autre que Vinci) ???

  119. USE dit :

    Vous écrivez « Ce fameux décret d’utilité publique (DUP) est finalement publié le 10 février 2008, suite à une enquête d’utilité publique pour laquelle 63 % des contributions recueillies par les sept enquêteurs étaient opposées au projet. Mais comme on arrête pas le progrès, l’enquête s’est quand même avérée suffisamment positive pour prendre un DUP, même si sur les sept enquêteurs qui ont fait le travail, deux ont abandonné leur position avant la fin des travaux de la commission d’enquête.
    Et puisque la mode était à un truc médiatique appelé Grenelle de l’environnement, le décret comportait la réserve que cet aéroport soit de haute qualité environnementale (norme HQE).
    Contesté par la suite devant le Conseil d’Etat, ce décret sera confirmé en 2009 et en 2010. »
    Vos propos m’étonnent, car ils mettent en question à la fois le principe des enquêtes publiques (pourtant si chères aux mouvements écologiques) et également lu Justice de notre République.
    Commissaire-enquêteur, nous savons fort bien que le nombre des « opposants » n’est pas un critère probant de l’Intérêt Publique d’une opération. Que de fois, n’avons-nous pas reçu des centaines de signatures de pétitions venant de personnes sans connaissance aucune ni des lieux, ni du projet. Les commissaires-enquêteurs, ici réunis en commission, ont donné leur avis. Vous attaquez tous ceux qui ne pensent pas comme vous…BRAVO.
    Quant à la Justice, vous savez qu’il existe des voies de recours…

    La plupart des propos repris en commentaires montrent la désinformation que certains mouvement entretiennent autour de ce projet.

  120. Delabarre dit :

    Un article comme celui-ci va susciter de nombreuses vocations politiques. Comme il se dit à Moscou: « si tu n’es pas intelligent, si tu ne sais pas travailler, alors fais de la politique, là tu auras ta chance! ».

  121. valiiii dit :

    Qu’en est-il des indemnisations que l’état devra verser à Vinci en cas de résiliation de la concession? A priori ce serait des sommes colossales voire équivalentes au coût actuel de l’aéroport, ce qui justifierait aussi le fait que le gouvernement ne lâche pas…

  122. eric halimi dit :

    Excellent.
    Edifiant et drole a la fois, sur la facon dont l’ump et le ps conchient allegrement le bien public pour l’interet de vinci… A ce propos, pauvre Leonard, il doit se retourner dans sa tombe.

  123. Burckel Christine dit :

    Merci pour cet article documenté. Vous parlez du rachat des terres agricoles mais il faut aussi intégrer le rachat de dizaines de maisons dans les zones dites de « bruit ». Habitante de Grandchamp des fontaines j’ai vu de nombreuses maisons rachetées par le département ( entre 20et 30% plus cher que leur valeur) puis cédées pour leur gestion à AGO (VINCI). Maisons pour la plupart abandonnées donc squattées, détériorées …Je précise que les squatteurs n’ont aucun rapport avec le projet de Notre-Dame des Landes. Résultat: climat « pourri », violences, grandes nuisances pour les voisins et en définitive, méfiance totale vis à vis de ceux qui luttent réellement contre ce projet . Mr Bové en venant ouvrir symboliquement et très médiatiquement l’une de ces maisons, murée pour limiter l’arrivée de squatteurs s’est trompé de cible. Il aurait mieux fait d’aller sur le site de Notre-Dame montrer les maisons et cabanes construites et habitées par les vrais opposants depuis plusieurs années ! et petite remarque… qui a contacté les élus de la communauté de communes concernée ? Personne. Les maires de la CCEG ( communauté de communes d’Erdre et Gesvres ) qui se sont toujours positionnés contre l’aéroport ne sont pas importants ! Depuis que les médias bougent, ce problème n’est plus le nôtre ! Politique oblige !! Il s’agit maintenant d’une lutte à haut niveau ! C’est peut-être une bonne chose mais méfiance ! .. Ce sont les habitants de la zone qui de toute façon resteront avec ce problème !

  124. MALDY dit :

    Article magistral et drôle. Bravo.

  125. Claude Lamy dit :

    Remarquable travail de synthèse sur ce dossier auquel; militant socialiste pendant 30 ans à Nantes, j’ai été favorable jusqu’à ces dernières années où la crise économique et surtout le réchauffement climatique ont modifié la donne et m’ont fait douter de la nécessité et surtout de la rentabilité d’un tel projet pour la collectivité, l’aspect purement écologique local étant secondaire chaque année la Vendée, où j’habite, « bétonnant » deux fois la surface de NDDL ! Les « élus » du PS ne veulent rien entendre qui remette en cause le projet et la plupart en privé ne se cachent pas que c’est pour emm…les verts et tout ce qui y ressemble ! Pitoyable…
    J’invite notre Députée à lire et à répondre la-dessus et ce de préférence en public. Chiche…
    Dr Claude LAMY, CF du PS 85.

  126. YO Polo Pogo dit :

    Bonjour et merci Mr Deruelle d’éclairer ma lanterne, je trouve que cet article est un trés bon outil pour se faire une opinion sur NDDL. Qie faire maintenant que les CRS viennent dénicher les opposants a coup de gaz , mattraque et TYSER, Flash Ball …et j’en passe! j’ai l’impression que la têve de 6 mois annoncée n’en est pas une …la résistance se fera peut etre dans les villes en manifestant sans arréts, sur les réseaux sociaux?

  127. humbertdebuttet dit :

    ben… là, j’ai tout compris ! merci pour ce brillant article !

  128. HAREL dit :

    Bravo pour ce travail très utile pour l’information de tous ceux qui sentent le roussi avec ce projet mais qui n’avaient pas les arguments essentiels de montage et de démontage de ce projet. 5 aéroports en Bretagne, j’en compte 8 avec des pistes en béton. PS et UMP = Drauche qui mange dans la même gamelle !

  129. Concernant les connections futures de cet aéroport de Nddl ,comme le futur tram-train qui va rejoindre Nantes ,il y a qu ‘à voir la petite commune de châteaubriant qui va très bientôt se connecter à la métropole de Nantes avec ce même modèle de transport ,(sur une ancienne voie ferrée désaffectée)son avenir est radieux avec les promoteurs immobilier qui réfléchissent comment devenir la grande banlieue de Nantes ,alors qu’hier cette petite en pleine dépression de ses activités industrielles fermées.Juste pour dire qu’un coup de crayon sur une carte géographique par les décideurs peuvent rayer de la carte la vie d’un pays. J’ose espérer qu’ils adorent jouer aux échecs …en attendant le futur crash pétrolier .

  130. Aymart Jean dit :

    Et si la relance du projet NDDL n’était qu’un bâton merdeux (parmi d’autres PPP) préparé par les pieds nickelés qui ont gouverné pendant dix ans ?? Il faudrait en convaincre M. Z’Ayrault..

    • Flagoo dit :

      NDDL n’est pas un PPP mais une concession. C’est différent. Et c’est le gouvernement de L. Jospin qui a relancé le projet. Je suis anti-sarko au possible mais là il y a erreur de cible…

  131. Aymart Jean dit :

    Et si le sport national du « pantouflage » n’était qu’une forme subtile , raffinée et légale de ….corruption de haut vol ??

  132. ELKIINE Jacques dit :

    J’ai failli arrêter cette lecture passionnante à cause d’une petite phase dont le second degré n’était pas évident, concernant les manifestants anti-aéroport. Ç’aurait été dommage car l’article semble excellent, même si je n’ai pas le temps d’en vérifier des sources.

    Verifiez le début du document, donc, afin de ne pas repousser des métèques comme moi qui auraient pu vous apprécier.

    Donc, hormis ce point, finalement mineur, brevo !

  133. Patharel dit :

    Si la ministre de la justice arrive à faire annuler le chantier du nouveau Palais de justice dans le quartier des Batignolles à Paris, Bouygues recevrait 80 millions d’€ pour l’annulation du contrat de 2 milliards d’€ (source Le Canard Enchaîné du 28/11/2012; Combien pour Vinci? FR3 Bretagne met les tous les projecteurs sur les créations d’emploi liées à NDDL. Arguments à passer à la moulinette rationnelle…

  134. Cet article reprend en vrac beaucoup d’arguments développés contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Son style d’humour anti-politiciens a un public. Je ne suis pas sûr qu’il relève vraiment le débat.
    Je relève un certain nombre d’erreurs et la non-prise en compte d’éléments importants d’appréciation.

    Parmi les erreurs ou affirmations critiquables :

    Surface de l’aéroport :
    . 1650 ha, c’est la surface de la ZAD, définie à un moment où le choix n’avait pas été fait entre cinq options de positionnement et nombre des pistes. Les responsables de l’époque souhaitaient éviter que des acquisitions de terrain interviennent pendant le temps des études encore nécessaires (plusieurs années). Une note de l’OREAM Nantes-Saint-Nazaire datée de 1973 l’explique, avec un croquis des options en suspens. la mise en sommeil du projet jusque dans les années 90 a passablement affaibli la précaution. C’est donc une surface de 900 ha environ qui, aujourd’hui, doit être comparée à la surface de Roissy, sachant que certains éléments, comme la longueur des pistes, ne sont pas proportionnels au volume de trafic…
    . Le nombre des pistes n’est lui-même qu’en partie lié à l’importance du trafic. Ce peut être un choix technique qui limite le roulage au sol et économise une grande partie de la surface correspondante et c’est le cas ici. Les avions atterrissent en s’approchant de l’aérogare sur la première piste et décollent en l’éloignant de l’aérogare sur la deuxième et dans la même direction est-ouest face aux vents dominants. La faible expérience que j’ai de Roissy, où les roulages n’en finissent pas, me suffit pour trouver ce choix plutôt intelligent.
    . Un projet de 1967. L’idée selon laquelle l’ancienneté d’un projet le rendrait nécessairement obsolète est très exploitée dans cette affaire, mais n’est pas forcément fondée. Dès les années soixante, on s’est en effet rendu compte que le choix fait dix ou quinze ans plutôt d’affecter au trafic commercial l’ancien terrai militaire, postal et d’aéro-club de Château-Bougon n’était pas bon, parce qu’il ne s’agissait plus de transporter quelques centaines de hauts fonctionnaires, parlementaires, ministres, dirigeants d’entreprises seulement soucieux de trouver pas trop loin de quoi gagner quatre ou cinq heures sur l’accès à Paris. Aujourd’hui, alors que 80 % des passagers habitent le nord de la Loire ou s’y rend, cela conduit en moyenne à 8000 traversées quotidiennes de la Loire sur des passages fréquemment saturés aux heures de pointe. Les ouvertures principales de Nantes sur l’extérieur (vers les zones les plus denses en passagers actuels ou potentiels (Saint-Nazaire, Vannes, Lorient, Quimper, Rennes, Saint-Malo…) et les voies de circulations vers ces pôles, sont aussi, logiquement au nord. L’argument du trnsfert qui traverse toute la période est l’intérêt de cette correction du choix initial. Si le Concorde, le soulagement de Paris, voire partiellement la saturation et la sécurité, prennent de temps autre le pas dans la présentation du dossier, c’est (aussi mais bien sûr pas seulement) parce que nous sommes dans un pays où les projets locaux doivent être financés et agréés par des instances centralisées.
    . 156 aéroports en France contre 45 en Allemagne. Justement, mais il ne faut pas s’en tenir à ce constat. Le système aérien français ultra-centralisé suppose une nuée de petis aéroports dont la fonction essentielle est d’approvisionner les plateformes centrales en passagers. Des aéroports comme Lorient ou Quimper sont des stations de pompage de passagers pour Orly qui, pour quelques grandes destination, pourrait avantageusement – y compris pour les passagers – donner lieu à un peu plus de vols directs au départ de Brest ou Nantes. Il n’est cependant pas très sérieux de compter – comme le font les opposants à NDdL – parmi les 17 aéroports locaux rendant inutiles le nouvel équipement, des aérodromes comme ceux d’Ouessant ou de l’Île d’Yeu qui répondent à des besoins aussi limités que particuliers.
    . Cabinet indépendant CS Delft. La préface du document dont je dispose est édifiante à cet égard. Elle donne la composition du « comité de pilotage » de l’étude remerciés pour leur « concours » par les signataires : tous ses membres sont des élus et militants notoirement connus pour leur hostilité au transfert. On ne peut s’étonner de retrouver dans la trame de l’étude et ses conclusions un écho reformulé des thèses que ces « pilotes » développent par ailleurs. Ce n’est pas un délit, ni le fait que le cabinet ait en outre été choisi pour ses conclusions dans d’autres affaires plus ou moins comparables. Mais lun élémentaire souci de transparence voudrait que l’information sur ces points vienne « préciser » la qualification d’étude indépendante donnée au document final.

    Sur les lacunes :

    . Les motivations de la relocalisation de l’aéroport que j’ai évoquées ci-dessus (accessibilité plus adaptée à la localisation de la clientèle elle-même) ne sont pour ainsi dire jamais évoquées par les opposants, sinon pour être balayées en deux phrases : dix lignes dans l’épais « dossier » de l’ACIPA.
    . emploi et centralisation des transports. On peut lire des comptes d’apothicaire sur les quelques centaines ou d’emplois susceptibles d’être créés ou perdus à cause du transfert. On ne voit jamais poindre le moindre bilan de la centralisation des transports sur la répartition de la population et donc de l’emploi en France. Or, depuis que la centralisation du chemin de fer a été décidée – par une loi, c’est bien une décision politique – il y a …172 ans, la population de l’île-de-France – est passée en gros de 5 à 20 % de la population française. Pour les emplois, la proportion est même un peu plus forte, et pour les revenus je n’insiste pas. Seul pays aussi centralisé notamment pour les transports, la France est aussi le seul pays à étaler un tel déséquilibre démographique, qui débouche sur les projets du Grand Paris, lesquels prévoient au moins trois ou quatre millions de nouveaux Franciliens, et déboucheront nécessairement sur de nouveaux vesoins de centralisation des transports.
    A mes yeux – au moins – NDdL s’inscrit dans une démarche de redistribution géographique des accessibilités diverses dans lesquelles on peut inclure le gel des LGV au profit de transversales intra et inter-régionales.

    Je ne peux ici en faire un livre, mais il me semble qu’on pourrait faire un plus grand cas de thèmes de fond comme ceux-là, qui relativisent un peu la personnalisation totalement injustifiée du dossier de NDdL autour de Jean-Marc Ayrault, ou les approches centrées sur un petit nombre de personnes et même d’ha, si l’on veut bien se rappeler de la durée d’utilisation d’un aéroport, des 600 ha aux 100 km des LGV, des km² des meilleures terres de France sacrifiés autour des aéroports parisiens et dans l’immobilier francilien.

    C’est peut-être de bonne guerre de faire de Notre-Dame-des-Landes le symbole de grandes aspirations et de grands combats. Si on décidait demain de ne pas construire l’aéroport, on se rendrait compte sans tarder qu’on a tué l’âne de la fable et pas guéri la peste.

    • Par souci d’honnêteté et du droit de réponse, j’ai diffusé votre article sur Mediapart via mon compte Twitter.

      • Pierre dit :

        Le leader écologiste Nicolas Hulot voit dans Notre-Dame-des-Landes un projet « archaïque ». On ne saurait mieux dire…

        En ces temps de crise planétaire et d’angoisse collective extrème, l’archaïsme est bien de croire encore que le salut peut tomber du ciel.

        Que ce soit sous forme d’anges, de messie ou… d’avions supersoniques, c’est bien toujours la même croyance qui prévaut, non ?

  135. ATANE dit :

    je n’ai pas vu cet argument, dont j’ai la preuve: le modèle économique de l’aéroport actuel, donc sans doute de NDDL, c’est assez de profit sur le parking auto pour compenser les pertes sur le trafic aérien, y compris low cost et nouvelles compagnies « attirées » pour augmenter l’attractivité … d’où la non réouverture de la voie ferrée qui passe au coin de l’aérogare actuelle, et le soin pour éviter un raccordement fer à NDDL … si en plus il fallait s’occuper de préserver l’Environnement!

  136. jacques dit :

    Quelques approximations. Le nombre de mouvements en 2007 était de 36803 et de 45301 en 2011 (source dgac). Cela fait donc une croissance de 5,3% par an. A ce rythme on atteint 200000 mouvements en 33 ans soit 2040 …
    Je veux bien croire que cette croissance de 5% peut ne pas durer, mais il est bon dans tout débat de présenter des chiffres exacts.
    A noter que sur la même période , la croissance du nombre de pax a été similaire (5% an).(de 2,518 millions à 3,158 millions source dgac)
    Cette croissance actuelle est en partie due à la concurrence très forte des Low cost (Easy jet, Ryan air, ) avec AF sur le marché intérieur, ce qui fait que sur les destinations comme Lyon, Marseille, Nice, l’avion est vraiment en concurrence avec le Train. Il y a donc un déport de passagers du train vers l’avion, et aussi un nombre croissant de voyages entre ces villes.
    Finalement, 3,5millions de passagers par an, cela ne fait que 1,75 voyages (puisque la plupart des gens font des AR), rapporté à la population de la région, cela ne fait pas tant que cela.
    On peut facilement imaginer que 25% de la population prenne 3 fois l’avion par an. Pour 4 millions d’habitants, cela donne 4millions*25% *3*2 = 6 millions.
    C’est pourquoi, je pense que le potentiel de croissance est encore important.
    Maintenant, cela justifie-t-il un nouvel aéroport, je n’en sais rien.

  137. Kapital dit :

    Monsieur,
    Voici une réponse Rail Air Route à vos préoccupations transport et environnement avec texte et plans:
    http://nexus-asso.fr/presentation-du-projet-rail-air-route-2/

  138. jacques dit :

    Une thèse a été écrite sur le sujet : Aéroport NDDL et rapport entre Nantes et Rennes (Michel CARRARD , dispo en ligne ).
    C’est très costaud.
    Ou le problème est de savoir s’il s’agit de l’aéroport du GRAND OUEST ou du PLUS GRAND aéroport de l’ouest. Ou la rivalité entre 2 villes concurrentes.
    A mon avis, sur le très long terme, si NDDL se fait, ce sera une revanche de Nantes sur Rennes.

  139. phil dit :

    Très bon article, avec des corrections apportées par les internautes ( a ce propos le premier choc pétrolier était a la suite de la guerre du kippour qui s’est déroulée en 1973. ;o) Malgré les mise en doute de la qualité dès qu’une imprécision est soulignée le fond reste tout a fait bon et la pertinence du projet aussi fumeuse. Comme vous dites nos experts ne se trompent jamais surtout lorsqu’ils sont optimistes. D’ailleurs il fait quoi le concorde ces jours ci ?

  140. Michel Boisseau dit :

    Merci de votre soutien aussi clair qu’éclairant à ce projet d’avant-garde qui fera de Nantes-sur-Ayrault la capitale de l’ouest du continent européen.
    Article à consommer et à diffuser sans modération.
    Michel Boisseau (quelque part pas très loin de Nantes-Atlantique)

  141. FRANCOIS dit :

    Pour être très précis : ‘peut-être une coquille)
    Nantes-Atlantique 320 ha 37.000 Mvts 3 illions de passagers
    Gatwick 270 ha 240.000 Mvts 31 millions de passagers
    San Diègo 270 ha 199.000 Mvts 17 millions de passagers
    Genève 340 ha 177.000Mvts 12 millions de passagers

    Données recueillis à priori en 2011, mais vérifiables
    Dans le dernier bulletin des pays de loire aussi bien M.Auxiette que M.Grosvallet annonce un trafic de 3.500.000 passagers?

    • jean yves dit :

      Notre Dame des Landes : Guerilla rurale ou manifestation festive ?

      Cette vidéo met en évidence le traitement de l’information sur le rassemblement à NDDL le samedi 17 octobre 2012 par le Mass Média Audiovisuel (MMAV).

      Ce travail dans sa forme est un montage audiovisuel indépendant portant sur l’intérêt ou non de répondre aux questions des journalistes et dans le fond une réflexion sur le rôle du MMAV.

      La crise des médias comme nous l’enseigne Peter Watkins est « l’irresponsabilité croissante des MMAV et leur impact dévastateur sur l’homme, la société et l’environnement ».

      Aujourd’hui cette réflexion est au centre des débats chez les autonomes, dans les collectifs, mais aussi dans les organisations associatives – syndicales et politiques.

      Durée: 08:20

  142. Flagoo dit :

    Non, la piste actuelle ne peut pas accueillir 35 avions par heure !!! Ça fait un avion à l’arrivée toutes les 100 s environ soit la même chose qu’à Roissy par beau temps sur une piste spécialisée pour les atterrissages (donc en doublet avec une piste pour les décollages). Cette piste est par ailleurs dotée de dégagements à grande vitesse (DGV) et d’une résistance des fondations à même de supporter un tel trafic. D’autre part, CDG dispose de radars permettant de mettre un avion tous les 3NM (5,5km) alors qu’à Nantes, la norme de séparation est de 8 NM. Donc c’est un avion toutes les 3 ou 4 mn au mieux à l’arrivée, par beau temps, moins si on doit intercaler un départ. Les investissements nécessaires pour arriver à augmenter la capacité, rien que côté piste, s’ils étaient techniquement possibles (pas sûr vu la proximité de la piste avec certains parkings avion et la qualité plutôt marécageuse des terrains) seraient colossaux… Et si on s’attaque aux aérogares, ça s’ajoute encore, tout ça sans parler du coût des fermetures de l’aéroport pour travaux, tout se qui se passe latéralement à moins de 90m de la piste rend impossible un atterrissage, de même que les obstacles dans l’axe de piste, suivant une certaine pente normalisée. Mais ça CE Delft ne l’a pas chiffré.

  143. Da dit :

    Article intéressant; mais un Bémol quand même :
    Le parti pris contre Vinci.
    En effet à la lecture du document l’auteur fait porter la faute quasi exclusivement sur Vinci.
    Comme si l’entreprise privée était responsable du projet.
    Hors la réalité est différente, très différente :
    Il s’agit d’un PPP (Partenariat Public Privé). Le but d’un PPP c’est de faire payer par un constructeur Privé une infrastructure que l’état veut mais qu’il n’a pas les moyens de financer.
    Vinci n’est qu’un exécutant. un appel d’offre a été lancé et gagné par l’entreprise. Qui a donc répondu aux attentes de l’Etat (le maitre d’ouvrage). L’offre a été monté sur la bases des éléments fournis par l’Etat.

    Aucune entreprise ne fait de la philanthropie. Elles sont là pour gagner de l’argent et assurer le salaires des employés. Ce qui veut dire que l’Etat est obligé de faire des malversations (vis à vis de la loi, vis à vis de la gestion des autres aéroports, vis à vis du développement urbain sur l’ancien aéroport) afin d’assurer une rentabilité minimale au maitre d’œuvre (Vinci). Sinon aucune entreprise ne se serait lancé dans ce projet. Car il est clairement inutile et sera totalement déficitaire. L’entreprise privé risquerait donc des pertes, voir bien pire (licenciements, faillites….).

    Pour avoir travailler (et encore maintenant) sur ce type de projet je peux dire cela : L’Etat français est en faillite, mais pour que les politiques continuent dans la folie des grandeurs, ils doivent vendre les bijoux de familles !!!

  144. Imposable85 dit :

    Nous qui sommes Vendéens ce projet (non désiré à priopri par beaucoup de monde) nous éloignera de l’aéroport et pas qu’un peu, quand on connait la difficulté tous les matins et soirs pour passé Nantes il faudra partir la veille pour être sûr de ne pas râter son avion le lendemain, quel progrès ! ! !
    A ce moment là autant prendre le train !
    Vinci n’est même pas foutu de construire une autoroute pour contourner Nantes et relier la Bretagne au sud loire !
    De plus,la Vendée faisant partie des Pays de Loire ( on se demande pourquoi la Loire ne traversant pas la Vendée que je sache) je ne vois pas pourquoi nous irions côtiser a cet aéroport qui s’éloigne de nous alors que nous avons déjà ce qu’il faut ou alors faisons le entre Nantes et Angers si c’est pour les pays de Loire, pourquoi nous Vendéens irions nous financer un tel projet qui va desservir autant Rennes que Nantes ???????
    Là pas du tout d’accord !!!!
    Les sommes investies dans ce projet serait plus profitable à la création de poste d’infirmières dans les hopitaux à domicile ou dans les maisons de retraite ou nous irons tous un jour ou l’autre hélas !
    Si ça continue comme çà, ce gourvernement de gaughe caviar va voler en éclat avant longtemps, ils n’en ratent pas une, ils font conneries sur conneries ! ! !

  145. Pierre A. dit :

    Bravo pour la qualité de votre travail.
    Attention, vous indiquez :
    « Nantes Atlantique est passé de 54 858 mouvements en 2007 à 60 800 mouvements en 2011. En suivant cette courbe, Nantes Atlantique devrait atteindre les 200 000 mouvements en 2750 après la troisième apocalypse, quand Nantes sera devenue la capitale du monde. »

    On se doute que cette projection est fantaisiste, mais du coup elle peut aussi laisser penser au lecteur que d’autres chiffres le sont tout autant. Pourquoi ne pas indiquer la vraie projection ? Au rythme de l’accroissement 2007-2011 (1 485,5 par an), l’aéroport atteindrait les 200 000 mouvements non pas en 2750, mais précisément en 2145.
    Ce chiffre laisse tout autant rêveur, tout en étant aisément vérifiable…

  146. Max44 dit :

    Je dois dire que l’article est bien structuré et bien documenté, Bravo. Bien que je trouve que l’humour et les magouilles politiques décrites ressortent un peu trop à mon goût pour un sujet si sérieux d’infrastructure.
    J’ai cependant quelques points à ajouter.

    Personnellement, je ne vois pas le rapport concret entre le trafic aérien actuel et le prix du baril. Malgré l’augmentation du baril, il n’y a jamais eu autant d’avions en service et autant de voyageurs transportés. Je suis bien placé pour le savoir, étant au coeur de l’industrie aéronautique, et près des compagnies aériennes.

    « Petite » conséquence de l’aéroport de San Diego :
    « Cependant, si la construction d’un nouvel aéroport au nord de Nantes n’est finalement pas un impératif, aller jusqu’aux limites des infrastructures actuelles aurait également un coût. San Diego a ainsi investi plusieurs centaines de millions de dollars et les créneaux horaires y sont parmi les plus chers du monde, ce qui ne contribue pas au développement d’une offre bon marché. »
    (« http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/debat/0202409331918-nantes-a-t-elle-vraiment-besoin-d-un-deuxieme-aeroport-514099.php »)

    A cela s’ajoute, le durcissement de la réglementation des survols des grandes agglomérations à l’avenir, les pilotes contre le projet proposant même un survol par le lac de Grand lieu… Wouah

    Urbaniser 1600 hectares ??? Quelle hérésie !!!
    Lisez : « http://www.20minutes.fr/nantes/1054627-eric-delobel-on-fait-proces-dintention »
    Désole pour le rédacteur, c’est un article de l’entreprise qu’il affectionne.
    Ca a au moins le mérite d’être de vrai chiffre.

    « Expropriation a tour de bras »
    Euh…
    75% à l’amiable (30 sur 40 exploitants) et 25 exploitants continueront leur exploitation sur les plus de 1000 hectares (sur 1650) qui ne seront pas urbanisés !!!!

    Les journalistes ne mentionnent jamais les associations en faveur de l’aéroport, près de NDDL.
    Et rarement, les avis des industriels et entrepreneurs dynamiques de la région (« http://www.ouest-france.fr/actu/economieDet_-Les-patrons-plaident-pour-le-futur-aeroport-de-Notre-Dame-des-Landes_3634-2137930_actu.Htm »).

    Les magouilles pilitico-économiques ont toujours existé sur ces grands projets. L’explication de l’auteur est intéressante, mais s’explique également par le fait que Eiffage (grand concurrent de Vinci) réalise la ligne Paris-Rennes (investissement ENTIEREMENT public de plus de 3 milliard !!!!!! contrairement aux 260 et quelques pour NDDL)

    A lire également, le Vrai-Faux (en bas de la page) de notre « cher » président de région :
    « http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/18304-aeroport-du-grand-ouest–qstop-aux-mensonges-et-a-lamalgameq-repond-la-region ».
    On peut insister sur les 19000 hectares que le projet va permettre de sauvegarder de la périurbanisation via une zone protégée, et laisser place à un développement plus large des PLU des communes du Sud-ouest de Nantes, près du périphérique de surcroit. Il ne faut pas oublier que la périurbanisation autour de Nantes détruit beaucoup plus d’hectares que les un peu moins de 600 que NDDL occuperait.
    Si le Sud-ouest de Nantes (entre Rezé et le lac de Grand lieu) ne s’est pas développé aussi vite que le Sud-est et Nord de Nantes, c’est bien lié à l’activité de l’aéroport. C’est une immense opportunité pour accueillir les nouveaux arrivants, comme il l’est fait en ce moment pour rattraper le retard pris par les communes de l’est de l’agglomération. Plus on construit près de Nantes, plus les communes sont encouragées à construire haut (dixit zones PLU) et de contrer davantage l’étalement urbain, cher au Nantais (« ma ville demain »). Même en conservant une installation « temporaire » pour Airbus (quelques vols par semaines), l’espace libéré par l’ancienne plateforme et la zone de bruit est énorme.

    Un peu plus de 40 millions (10% du budget) alloué à l’écologie (recensement et délocalisation des espaces animales protégées sur-site, reboisement…)

    Et pour finir, le « Graal » que l’on entend rarement… :
    « Le Syndicat Mixte Aéroportuaire sera chargé de sauvegarder les intérêts locaux et de participer (…) au financement de l’opération de réalisation de l’aéroport du Grand Ouest dans le cadre de la convention Etat-Collectivités signée le 3 décembre 2010. Elle inclut également la perception des produits de partage des résultats de la convention aéroportuaire (retour à meilleure fortune et redevance), ainsi qu’une partie des produits de cession par l’Etat des terrains libérés à Nantes Atlantique après le transfert des activités commerciales de l’aéroport ».
    Dixit la lettre N°10 juillet 2011 : « http://aeroport-grandouest.fr/files/2012/01/Lettre_info_SMEANDDL_n%C2%B010.pdf »
    En clair : aéroport rentable = collectivités remboursées !

    Beaucoup d’autres arguments peuvent être relaté, chez les partisans comme chez les anti-NDDL. Cela nourrit le débat, mais encore faut-il une vision en accord avec les « 3 nouveaux grands principes de Nantes 2030″ (http://www.mavilledemain.fr/visions), aller vers l’excellence et l’international, miser sur l’innovation et la créativité, ainsi que s’appuyer sur les ressources locales et la citoyenneté.

    Charge à chacun de défense sa propre vision d’une métropole ouverte et développée.

    Encore bravo pour ton article quand même. Passionnant !

  147. GOLLION dit :

    Merci beaucoup de ces précisions car s’il fallait compter que les médias nous expliquent tout cela . . . . . . . !
    Encore une fois l’état et les hommes politiques se foutent du peuple et sont prêts à renier leurs paroles du moment qu’il y a du pognon à se faire.

  148. Mérel dit :

    Zone de chalandise.
    Est-il est prévu la fermeture concomitantes des aéroports voisins (Rennes, Angers,…) à l’ouverture de NDDL ?
    Est-il prévu l’ouverture simultanée d’une liaison ferroviaire rapide Rennes, NDDL, Nantes entre les deux principaux bassins de clientèle ?

    Urbanisme.
    L’argument du mitage rurbain de la 3e couronne est-il justifié ?
    Nantes commune : densité 4300 (Bordeaux 4800, Londres 5000, Lille 6500, New-York 6700, Lyon 10000, Paris 20000). Pourquoi la mairie soit disant de gauche de Nantes n’applique-t-elle pas la politique qui a fait ses preuves à Sevran pour lutter contre la spéculation immobilière et densifier?

    Finances.
    Les impôts que je vais, moi qui ne suis jamais monté dans un avion, payer en plus pour ceux qui prennent l’avion parce que, retraités, ils ont les moyens de partir loin en vacances, vont-il me permettre de payer ma facture 2013 de gaz de chauffage et permettre le financement de l’isolation thermique de mon immeuble d’habitation ?

    Emploi.
    Le transfert du site ne porte-t-il en lui le germe du transfert de l’usine de Bouguenais à Hambourg ou Toulouse ?

  149. JP dit :

    Trop fort ton article.Très documenté, beaucoup de chiffres, un rappel historique qui fait du bien en ces moments où la situation autour de ce projet évolue chaque jour … et surtout beaucoup d’humour !
    L’humour et l’amour des pâquerettes survivront-ils au réalisme, à l’économie, et à la force bleue ? Tritons crêtés, zones humides, paysans, végétaux de tout crin, … faites place au progrès.

  150. pélissier dit :

    Très beau article !

    Mais deux trois trucs que je n’arrivent pas bien à comprendre !
    On a bien compris que le principal argument en faveur de la construction de cette aéroport est la possibilité de la création de nombreux emploies, (pour une région avec un taux de chômage élevé, ca passe bien ! ). Donc il faudrait quelque chose pour contrer cela. De la part des écologiques, il n’y a pas eu de propositions d’autres alternatifs pour la rentabilité d’un aussi propre endroit, je veux dire par là que nous vivons dans un monde ou le plus important et le profits, où la croissance démographique ne cesse d’augmenter etc etc , les arguments comme ceux donner ne suffisent pas/plus.

    Je ne suis pas pour ce projet, mais j’essaie d’être convaincu à 100% (j’en suis 98%. Bref je m’exprime maladroitement, mais j’espère que vous avez compris ma question.) Sur ce, votre article est clair, nette, précis et avec de l’humour :) perfeect

    • Nathalie dit :

      Par rapport aux emplois créés : de quels emplois parle-t-on ? Oui, pendant 3 à 4 ans on va faire travailler les BTP pour toutes les infrastructures, les PMI oeuvrant dans le domaine de la construction (artisans par exemple) pour les maisons individuelles ou les bâtiments qui vont surgir de terre à proximité des emplois liés à l’aéroport. Moi je n’appelle pas ça une création d’emploi, mais une délocalisation des emplois. Le personnel de l’actuel Nantes Atlantique va être délocalisé au nord (pas de création d’emploi pour eux), le personnel des aéroports du grand Ouest, devenus périphériques et… obsolètes ??? pourra aussi venir renforcer les équipes de NDDL, si Vinci qui gère aussi ces aéroports décide de les fermer (et en terme de profit, aux yeux de ses actionnaires, il aura une fois encore bien raison !). Quels nouveaux emplois, durables, une fois les pelleteuses remisées au garage ? Un nouvel essor de l’aéronautique et des voyages ? Pour le moment, les passagers faisant grossir les chiffres à Nantes Atlantique sont des places supplémentaires dans les avions, pas forcément plus d’avions, et on compte aussi tous les passagers en transit, qui vont visiter une autre région, un autre pays, mais pas nos Pays de la Loire (pas terrible en terme d’emplois locaux). Les lowcosts ont permi un certain regain. Quel gain pour l’économie locale ? Moins de taxes pour la collectivité (qui va financer en partie le nouvel aéroport), moins de personnel, des firmes basées à l’étranger, etc.
      Par contre on oublie les emplois liés à l’agriculture qui pourrait repartir sur le site de NDDL, et tous les emplois périphériques. Si cette agriculture est choisie en bio, elle demandera encore un peu plus de main d’oeuvre. Et il y a un marché pour cette agriculture.
      Je ne suis pas une spécialiste. Je vous donne juste quelques pistes à suivre.

  151. Guy Leboutte dit :

    Merci pour la précision et vive l’humour ! On vous suit aussi depuis la Belgique, et on y croit ! Notre-Dame des Landes, un Larzac pour le gouvernement socialiste français ? http://condrozbelge.com/?p=1060

    Mais votre blog présente quelques difficultés de lisibilité dans les commentaires, et pas moyen de copier le texte de vos articles… En tout cas avec Firefox. C’est le moment de vous faire offrir un petit toilettage informatique, avec le succès que vous récoltez, ça fera plaisir à du monde !

  152. Bordeflume dit :

    Quand on lit que NDDL fait 1650 ha au lieu de 940 et Roissy 1400 au lieu de 3200, cela suffit pour apprécier le sérieux de l’auteur. Et tout l’article est de la même veine. Très triste !

  153. Babaouche dit :

    Mon commentaire va sûrement paraître ridicule, mais que fait-on de la cohérence entre volonté de développer l’aviation et potentiel manque de pétrole d’ici quelques années. Non parce que comme il s’agit de penser dans l’avenir alors ….

  154. bastin dit :

    Je ne suis pas en faveur de communications unilatérales comme la radio à l’époque de Président De Gaule. La radio est devenu un instrument démocratique quand l’animateur-radio a finalement déclarer sur l’antenne : « Voici notre numéro de téléphone sur lequel vous pouvez nous joindre EN DIRECT ! »
    L’areoport Kaitak de Hong Kong avait la piste construite dans la mer. Le nouvel aéroport de Hong Kong a été construit totalement en pleine mer.

    Maintenant je suis beaucoup plus concerné par les tritons crétés que par par votre tout petit aéroport. Et puis il y a la vie des pigeons voyageurs. Pourquoi exterminer les pigeons voyageurs quand à Taiwan la municipalité sponsorise les pigeonniers ?
    http://www.facebook.com/photo.php?fbid=395817680443085&set=a.383795958311924.95974.100000445705304&type=3&theater
    FB

  155. Camille dit :

    Une petite chanson sur le sujet, aussi caustique que l’article :
    http://www.dailymotion.com/video/xvty78_camille-nddl-vinci-soit-il_music

  156. Bordello dit :

    Excellent!

  157. Denis F. dit :

    bravo et merci. Je me suis autorisé à imprimer ce billet (lu sur Médiapart) et je l’ai envoyé à Jean Marc Ayrault avec une lettre de reproches, sans vous demander la permission au préalable et je vous prie de m’en excuser mais le mal (?) est fait, ça a été un réflexe de Capitaine Haddock, vous savez, quand il écrit pour Tournesol, sur le mur avec un morceau de charbon « Votre appareil ne nous intéresse pas ! », puisqu’il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

  158. Teillet dit :

    Bonsoir , je m’appelle antoine, 27 mues sur mon plumage, en allant à la NDDL ce week-end, une idée m’est venue, faire un livre, un livret sur la situation NDDLique.
    Et, j’ai eu vent de votre blog par une tante, et je voulais vous demander s’il était possible que je mentionne votre écrit à ce sujet, que je l’insère en entier.
    J’ai commencé à rédiger queques heures, j’ai des photos du site prises par mes coins, euh mes soins, et je cherche à incorporer des témoignages de tout ordre, que ce soit imagés, textuels, ou à vertu historique comme le vôtre que je trouve très bien.
    J’aimerai une réponse pour pouvoir avancer, mon mail olmeque1@hotmail.fr, mon site, http://www.toniodelavega.com./
    En vous remerciant, antoine.

  159. JH82000 dit :

     » …Selon l’Insee”, répète le commandeur Jean-Marc Ayrault, “Nantes accueillera 150 000 habitants supplémentaires d’ici 2030”. En urbanisme, on appelle ça régler le problème par le vide. En politique et nombre de voix, on appelle ça régler le problème par le plein … ».

    On pourrait penser : génération spontanée + 150 000 habitants, on entend des chiffres similaires pour toutes les grandes capitales régionales avec des grands Projet Inutiles Imposés et Grands Projets Néfastes. Oui en effet cela sera fait en partie avec les populations de territoires ruraux qui vont émigrer. Avant c’était l’emploi qui les attiraient vers les grandes villes. maintenant c’est la fermeture des services … pour certains encore publics … mais également la perte des moyens de transport.
    C’est le cas en ce moment de TERs qui sont supprimés pendant 5H/ jour et pendant 5 ans – y compris aux heures de pointe sur la ligne Paris Orléans Limoge Toulouse pour raison de travaux … sur la ligne LGV de Bordeaux Tours …
    Incroyable … ben non : travaux de nuit sur Tours – Bordeaux => le trafic de nuit est transféré sur POLT donc les travaux prévus principalement au Nord de Brive se feront de jour … et étalés sur 5 ans. Donc le plus facile pour RFF (MO travaux) – SNCF (Opérateur transport) on ferme large … Les usagers apprécient. Certains ne peuvent plus aller travailler … pas de problème ils démissionneront et se rapprocheront des grandes villes.
    Elle n’est pas belle la vie !!!
    Pendant ce temps là on hypertrophie les grandes villes qui se voient dotés des meilleurs équipement.

  160. De toute évidence , ce projet civil , soi-disant « d’utilité publique » comporte tellement aberrations , confirmées d’ailleurs par quelques pilotes professionnels de l’aviation civile , qu’il faut à mon avis s’écarter de l’aspect civil de ce projet et se pencher beaucoup plus sérieusement sur l’aspect MILITAIRE , et plus particulièrement en collaboration avec les projets de l’OTAN !

  161. Bruno dit :

    bonjour,

    rapidement, sur http://www.aeroport.fr/les-aeroports-de-l-uaf/fiches-techniques.php on compte environ 108 aéroports, le reste des aérodromes.

    Voilà voilà.
    Sinon merci pour l’article.
    Euh, j’ai pas bien compris, vous êtes pour ou contre ;-))))

    Bruno

  162. yves cadiou dit :

    L’objectif principal de Notre-Dame-des-Landes est maintenant atteint.
    Quel objectif, demanderez-vous : ne s’agit-il pas de construire un aéroport du Grand Ouest « pour répondre aux défis » et tout ça, et tout ça ? Une réalisation qui confirmerait la sublime compétence du visionnaire local que l’on nous a enlevé pour en faire un brillant Premier ministre ?

    Non, l’objectif des pro-aéroport comme de ceux qui manipulent les opposants, est beaucoup plus terre à terre : interrompre les travaux pour cause de force majeure et par conséquent devoir indemniser les entreprises titulaires des marchés mais empêchées de travailler.

    Le plus significatif dans cette affaire d’aéroport, c’est qu’on en parle depuis plus de trente ans et que ça commence à poser des problèmes seulement APRèS que les marchés de travaux ont été signés.

    A Notre-Dame-des-Landes, c’est donc clair : les opposants sont seulement les « idiots utiles » des entreprises qu’ils conspuent et qui seront indemnisées aux frais des contribuables. La rupture de contrat avec indemnisation de l’entreprise titulaire (et les rétro-commissions afférentes) est un classique. On peut donc retirer les unités de MO retenues à Notre-Dame-des-Landes, l’affaire est conclue. Les opposants pourront chanter victoire, du moins ceux qui n’auront pas compris l’entourloupe, éternels shadoks de toutes les pompes à phynances dont ils ignorent le fonctionnement.

    Que se passera-t-il ensuite ? Au final l’aéroport sera construit dans quelques années (avec de nouveaux marchés repris par les mêmes entreprises) mais d’abord il ne se passera rien : les pauvres militants qui clochardisent sur le terrain en se prenant pour les sauveurs de la planète vont vivre dans leur bidonville insalubre pendant des mois ou des années. Tôt ou tard (et surtout dès que Jean-Marc Ayrault ne sera plus au gouvernement) ils n’intéresseront plus la presse et on les oubliera : qui se souvient encore, dix ans plus tard, de Sangatte qui faisait pourtant, il y a dix ans, trois fois par semaine la Une des « journaux de référence » parisiens ? Sangatte existe encore aujourd’hui mais les « journaux de référence » n’en parlent plus. Le même oubli attend les idiots utiles, devenus désormais inutiles jusqu’à la prochaine fois, de Notre-Dame-des-Landes. http://www.egeablog.net/dotclear/index.php?post/2013/04/22/M%C3%A9langes-hebdo-17/13#c13525

  163. remi37 dit :

    Contre l’aéroport de Notre Dame des Landes et Jean-marc Ayrault : http://www.la-boutique-militante.com/ecologie/497-sticker-notre-dame-des-landes-1.html
    La Boutique Militante finance les actions des Désobéissants pour l’écologie et contre les grands projets inutiles imposés (desobeir.net).

  164. Claude Carentec dit :

    Petit dialogue imaginaire mais à méditer : « Pour tout comprendre à Notre-Dame-des-Landes, que l’on soit pour ou que l’on soit contre, il faut retenir une date et un numéro. La date c’est le 29 décembre 2010 et le numéro c’est 81.
    Alors que l’opposition au projet existait depuis longtemps, c’est seulement à partir de 2011, donc après le 29 décembre 2010, que cette opposition est devenue virulente et même violente.
    —- C’est-à-dire qu’elle est devenue un trouble à l’ordre public. Que s’est-il passé le 29 décembre 2010 ?
    —- C’est la date où la concession de service public a été signée, c’est-à-dire la date où l’annulation des travaux, ou le report des travaux, entraînait un dédommagement au profit du concessionnaire.
    —- Donc aux dépens du contribuable. C’est du vol et ça devrait être illégal. Est-ce illégal ?
    —- Le fait est que c’est une pratique qui ne date pas d’hier : ça consiste à s’apercevoir, après (et seulement après) que le contrat a été signé, qu’il y a des gens qui ne sont pas contents et que le projet crée ce fameux  »trouble à l’ordre public » qui justifie l’annulation ou le report des travaux et par conséquent l’indemnisation (non imposable) du concessionnaire à des conditions avantageuses pour lui.
    Effectivement je ne suis pas sûr que ce soit illégal : je peux me tromper mais je crois, ou du moins je n’ai jamais entendu dire, que les inspecteurs de la Cour des Comptes ont déjà dénoncé cette pratique.
    Je n’ai pas entendu dire non plus qu’un préfet, alerté par son service du contrôle de la légalité, ait un jour dénoncé cette pratique de l’annulation ou du report de travaux avec indemnisation, qui est courante je le répète.
    —- Je ne vois pas bien à quel moment le contrôle de la légalité pourrait intervenir : le dédommagement intervient en vertu d’un contrat dont la légalité a été dûment contrôlée avant qu’il entre en vigueur.
    —- Donc cette pratique de l’annulation ou du report des travaux contre une  »indemnisation » prévue à l’avance et qui n’est pas vraiment proportionnelle aux frais engagés (du moins il est prévu que le concessionnaire ne sera pas perdant), rien ne prouve que ce soit illégal. Ça coûte cher au contribuable et c’est du vol mais ce n’est peut-être pas illégal.
    —- Et ce numéro 81 dont tu me parlais, c’est quoi ?
    —- Dans la concession de Notre-Dame-des-Landes c’est le numéro de l’article qui prévoit le dédommagement. C’est en trouvant cet article que j’ai fait le rapprochement avec d’autres annulations de travaux publics dont j’ai eu connaissance au cours de ma carrière. Cet article 81 est intitulé  »résiliation et rachat de la concession ». Il prévoit la résiliation ou le rachat  »pour motif d’intérêt général » : le trouble à l’ordre public entre clairement dans cette catégorie.
    —- Ces infos, tu les as trouvées où ?
    —- Sur @internet. Tout le monde peut consulter facilement le décret relatif à cette concession, examiner en détail cet article 81 et se faire une opinion personnelle. N’importe qui peut faire aujourd’hui en quelques minutes des recherches (et des trouvailles) qui nécessitaient plusieurs heures, voire plusieurs jours, au siècle dernier.
    C’est pourquoi je dis que Notre-Dame-des-Landes pourrait être la fin d’un système. D’autant que les recherches sur @internet montrent que cette pratique de l’annulation ou du report des travaux contre une  »indemnisation » prévue à l’avance, ça commence à être largement connu et commenté.
    Ce qui porte à l’optimisme, dans cette affaire, c’est l’idée que ce peut être la dernière de ce genre, ou l’une des dernières : les contribuables vont comprendre, on va même en parler dans les romans, et les décideurs politiques ne pourront plus continuer. Le financement des partis politiques par ce biais va devenir de plus en plus difficile.
    —- On entend dire que certains partis sont en grande difficultés financières : notamment l’un d’eux qui n’a récolté que 2% à la présidentielle et de ce fait n’a pas été remboursé de ses frais de campagne. Ce qui amène à penser qu’il agite ses militants dans un but lucratif. Militants qui ont probablement une autre idée des motifs de leur action.
    —- Mais ce système fonctionnera de moins en moins parce que les militants, de quelque parti qu’ils soient, savent lire et peuvent désormais s’informer largement et gratuitement à des sources non partisanes. A des sources qui n’appartiennent pas au monde politico-médiatique, celui-ci étant de moins en moins crédible : les citoyens ne sont pas des imbéciles et acquièrent grâce à @internet un droit à l’expression dont ils étaient privés jusqu’à présent. La loi de 1881 sur la liberté d’expression…
    —- Ce n’est pas  »sur la liberté de la presse » ?
    —- On la désigne comme ça depuis l’origine mais elle devrait s’appeler  »sur la liberté d’expression ». Peu importe parce que l’intitulé n’a pas valeur normative. Cette loi de 1881 concerne tous les moyens de diffusion, donc aujourd’hui elle s’applique à @internet. D’ailleurs une loi qui serait limitativement  »sur la liberté de la presse », c’est-à-dire s’adressant à une catégorie précise de la population et non à l’ensemble des personnes présentes sur le territoire national, serait une loi discriminatoire. La loi de 1881 sur la liberté d’expression s’adresse à tout les justiciables et s’applique à l’expression sur @internet. Pour la respecter, c’est facile car elle n’est pas très contraignante et, en réalité, elle ne fait que formaliser des règles qui sont évidentes.
    —- Par conséquent, profitons du progrès technologique donnant à chacun une réelle liberté d’expression. Commentons sur les blogs les sujets que nous connaissons et réjouissons-nous d’avoir changé de siècle, non seulement par le millésime mais grâce à la Toile. »

  165. Bels dit :

    Avez vous remarqué comme les images de google map de NDL sont particulièrement de mauvaise qualité.
    J’ai regardé dans plusieurs coins paumé de la France et je ne retrouve pas de qualité aussi pourri. Étrange non ?

Trackbacks/Pingbacks

  1. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | Collectif NDDL Pays de Lorient - [...] la suite sur le site de Pierre Deruelle … Ce contenu a été publié dans Documentation. Vous …
  2. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | leblogdejeudi: le nucléaire tue l'avenir, rendez-nous notre vie! - [...] http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not... [...]
  3. Petit historique sur NDDL | Actions locales - [...] des français ne comprend rien à l’historique de Notre Dame Des Landes, voici un (long) article qui explique la …
  4. Communiqué de presse de collectifs et associations contre les gaz et huiles (pétrole) de schiste « STOP GAZ DE SCHISTE ! (Rhône-Alpes Nord) - [...] et solidaires des résistants à N.D.D.L., nous refusons aussi la destruction de nos territoires et lieux de vie. Partagez …
  5. Ayraulport : des flics pour seule réponse… (en annexe: arguments contre #nddl) « les échos de la gauchosphère - [...] Tous les arguments contre le projet, rassemblés par Pierre Deruelle, sur sa page Facebook, et tirés d’un article intitulé  …
  6. Aeroport de Notre Dame des Landes : notre envoyée spéciale fait le point. « Ligue des droits de l'homme - [...] et travers du sujet. L’article le plus complet à l’heure actuelle sur le projet est celui du site de …
  7. #NDDL et la violence | Coulisses de Juan - [...] de 8h48: je vous conseille l’excellent récapitulatif de Pierre Deruelle, dans ses Carnets, publié ce matin. On y apprend …
  8. Un aéroport pour chacun.. bordel !! | Marc Vasseur - [...] delà des vociférations des uns et des autres (dont moi), je vous propose cet article synthétique et plein de …
  9. Aéroport Nantais ? Un crash financier « Chronique de l'info - [...] à canaliser 4 millions de passagers/an contre 3,2 millions en 2011, affirment pourtant certains blogs opposés au [...]
  10. Surveillance d’Internet : Hollande fait encore mieux que Sarkozy « les échos de la gauchosphère - [...] critiques qu’ils ont à essuyer actuellement de désigner aux services de Monsieur Ayrault les patronymes des dangereux  contestataires qui les …
  11. Notre Dame des Landes : les élus écologistes interpellent les élus socialistes | Les élus écologistes au conseil régional Rhône-Alpes - [...] En savoir plus sur Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre tem... [...]
  12. 1000 policiers face aux manifestants opposés au bétonnage de Notre dame des Landes. « le65avecsarkozy #Le65avecSarkozy @Le65avecSarkozy - [...] Lire ici un article qui résume le sujet qui reprend tous les arguments et désinformations du gouvernement. [...]
  13. « Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps » | Sud-Yvelines - [...] consulter l’article complet, c’est ici // Tweet [...]
  14. Les élus écologistes hauts-normands s’adressent aux représentants du parti socialiste au sujet de Notre-Dame des Landes | Haute-Normandie - [...] ouverture des discussions sur la pertinence actuelle de ce projet vieux de 40 ans est nécessaire. La commission de dialogue annoncée …
  15. Notre Dame des Landes : La contre-démocratie | Jardinons la planète - [...] Ainsi, c’est la méfiance légitime et salutaire de la démocratie qui est en jeu à NDDL car la raison …
  16. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | Forum mondial des alternatives - [...] Source : http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not... [...]
  17. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | - [...] Carnets de Pierre DERUELLE [...]
  18. La question politique du jour « Talk geeky to me - [...] sujets politiques traités aujourd'hui dans cet antre de la démocratie moderne. Va-t-on parler de Notre Dame de La Garde, …
  19. #NDDL La démocratie en action au CG 22 | Comité Citoyen NDDL 22 - [...] Source [...]
  20. 2012/11/27-30 : Squats, programme derniere semaine Novembre | SCALP – No Pasaran 34 - [...] ceux qui ont pas trop suivis, et ceux qui veulent en savoir plus, voici un billet fort bien écrit …
  21. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps ? | Pornic Côte de Jade - [...] Source : Le blog de Pierre Deruelle [...]
  22. blog danco » Blog Archive » Bulletin du 30 novembre - [...] Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps [...]
  23. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | Le blog du SNPTRI - [...] Source : http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not... [...]
  24. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps !? - Le blog de jeudi - [...] http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not... [...]
  25. L’EPR est mort, vive Fessenheim ! Le débat sur la transition énergétique face à ses tabous. « Impolitique - [...] préserver son mauvais allié, de négocier le maintien de Fessenheim en abandonnant le projet de Notre-Dame des Landes (qui …
  26. NDDL : Nombreuses manifestations contre l’aéroport le 8 décembre « Breizh Journal - [...] Claude Devorsine et construite de 1971 à 1976, alors que le site de Notre-Dame des Landes fut choisi en …
  27. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’aéroport de Notre Dame des Landes ! « Le Gaz de schiste sur le Causse Méjean en Lozère - [...] eu l’honneur de plus de 100 000 lecteurs, ajoutez votre lecture à ce décompte MERCI ! http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not.../ WordPress:J'aimeSoyez …
  28. Le « dialogue démocratique » au PS 50 | LES RUCHERS DE L'AN 01 - [...] Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps [...]
  29. Résistances du Pays d'Auge – Chronique de l’aéroport de Notre Dame des Landes - [...] Pour plus d’informations visitez le site qui a nourri cette chronique : Notre-Dame-des-Landes, un projet de 1967 pour répondre …
  30. ARPE le blog - [...] http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-not... [...]
  31. Morlaix, une manifestation inutile ? « Breizh Journal - [...] Toutefois, les partis Bretons critiquent l’hyper-centralisme français, que tout se passe à Paris. Mais persistent à ne pas y …
  32. Aéroport Notre-Dame-des-Landes : au musée ! | Le blog du SNPTRI - [...] De quoi avoir des doutes… Pour un historique complet & fouillé de NDDL, lire le billet : Notre-Dame-des-Landes …
  33. Grand Contournement de Bordeaux et NDDL: similitudes troublantes, pour une même issue ? | Groupe Local EELV des Jalles - [...] avoir une idée complète du dossier, consultez l’historique complet et fouillé réalisée par Pierre Deruelle, article complet et extrêmement …
  34. Les élus écologistes hauts-normands s’adressent aux représentants du parti socialiste au sujet de Notre-Dame des Landes « Paroles d'un écologiste - [...] ouverture des discussions sur la pertinence actuelle de ce projet vieux de 40 ans est nécessaire. La commission de …
  35. Festizad, Zone à Danser ? | L'Imprimerie Nocturne - [...] la société Vinci. Pour ceux qui n’auraient pas suivi du tout le sujet, référez vous à cet excellent article. …
  36. Imaginaire correctif | Copier-Coller - [...] Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps – Pierre Deruelle ↩ [...]
  37. Fac Verte, l'écologie universitaire - la Fédé « Notre Dame Des Landes: une idée folle « - [...] -Article hyper intéressant retraçant notamment l’histoire du projet depuis son origine, il y a plus de 40 ans et …
  38. La Révolution des Pommes de Terre - [...] par la société Vinci. Pour ceux qui n’auraient pas suivi du tout le sujet, référez vous à cet excellent article. Alors …
  39. Marc Vasseur | « La mondialisation porte en elle la probable catastrophe, elle porte aussi l'improbable espérance » — E. Morin - [...] delà des vociférations des uns et des autres (dont moi), je vous propose cet article synthétique et plein de …
  40. Monsieur le bétonneur, vous allez dans le mur. | - [...] Notre-Dame-des-Landes est un projet qui date de 1967 (un lien à suivre absolument, qui résume parfaitement les arguments pour …
  41. L'aéroport de Notre Drame des Landes | Photo-Invivo.com - [...] Balayée d’un revers de manche du seul fait d’études d’impacts à la méthodologie plus que discutables (et discutées !), …
  42. Copier-Coller Imaginaire correctif | Copier-Coller - […] Un baril de pétrole à 100$ – D’autres vous expliqueront, graphique effrayant à l’appui (Notre-Dame-des-Landes : un projet de …
  43. Et pourquoi pas un aéroport tant qu’on y est ? | Les Cahiers de Vincent Desgré - […] Ce projet qui ne sera jamais construit, Laurence Garnier en est sans doute elle même convaincue, ne devrait toutefois …
  44. [2005-2014] 10 ans de festival Hip Opsession | Les Cahiers de Vincent Desgré - […] réunion entre associations, le danseur et chorégraphe nantais Yasmin Rahmani sollicite en effet Jean-Marc Ayrault, alors maire de la …
  45. Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps | maadi gazette - […] Source : Carnets de Pierre Deruelle […]
  46. Vive la dissolution ! | les échos de la gauchosphère - […] Les Carnets de Pierre Deruelle […]
  47. Notre-Dame-des-Landes - […] le lien vers l’article en question, c’est bien écrit, bien documenté, et avec beaucoup […]

Laisser un commentaire

Website Security Test