Lettre au PDG de Titan

Lettre au PDG de Titan

Le 22 février 2013

Cher Monsieur Taylor,

Je viens juste de rentrer en France après un voyage d’affaires de plusieurs minutes dans ma salle de bain, je vous prie donc d’accepter toutes mes excuses pour ne pas avoir répondu à votre lettre datée du 8 février 2013.

Je comprends votre pensée et le fait que votre conseil d’administration protège son tas de pognon industriel et ses bénéfices attenants. Moi-même et les feignasses d’ouvriers français avons une histoire longue de 40 ans de plans sociaux et démantèlements d’entreprises en faillite, qui sacrifient des millions d’emplois, pour les revendre à la découpe et en faire des tas de fric défiscalisé, qui paient vos sessions de ski à Aspen. Les syndicats ont essayé pendant 4 ans de sauver une partie des emplois à Amiens parmi les moins mal payés, mais les actionnaires de Titan et Goodyear n’ont rien fait d’autre que de vouloir les réduire à l’esclavage.

J’ai visité la salle du conseil d’administration une fois en photos. Les actionnaires de Titan et Goodyear touchent des jetons de présence monstrueux, mais ne travaillent jamais. Ils sont en pause permanente et glandent dans des restaurants gastronomiques depuis plus de 70 ans pour certains, discutent à longueur de journée en picolant du Cognac hors d’âge en fumant des havanes, et ne produisent absolument rien. Je l’ai dit en face à mon chat. Il m’a répondu « miaou », ce qui veut dire que c’est comme ça partout dans le monde.

Vous êtes un chef d’entreprise néolibéral et vous voulez surfer sur des vagues d’oseille. Les chinois crèvent de faim pour fabriquer des pneus sans protection sociale moins chers qu’en France – en fait dans toute l’Europe – et vous cela vous fait marrer . Les ouvriers chinois mènent des grèves massives pour arrêter de crever la gueule ouverte au travail. Dans cinq ans, Michelin sera toujours capable d’offrir une protection sociale à ses salariés. Titan va prendre une grosse claque industrielle parce qu’il encourage l’esclavage de populations qui vont finir par cramer ses pneus partout dans le monde.

Monsieur, votre lettre signale que vous voulez que les ouvriers français abaissent leur salaires au niveau de celui des chinois. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? Titan est celui qui a l’argent mais pas le savoir-faire pour produire des pneus. Qu’a Titan ? Il a surtout un PDG aliéné. Le fermier veut des pneus qui ne lui pètent pas à la tronche parce qu’ils ont été fabriqués dans des conditions inhumaines. Il se moque de savoir si ça rapporte assez aux actionnaires de Titan ou de Goodyear. Vous ne vous en moquez pas : “ça paye mon salaire exorbitant ! “

Les autres PDG de multinationales américaines ne valent pas beaucoup mieux que vous. Les ouvriers chinois ont du se battre bec et ongles à coup de grèves massives pour obtenir que les actionnaires US de vos multinationales cessent de les traiter comme du bétail.

Titan ira fabriquer ses pneus en Chine ou en Inde, paiera le prix de l’hubris et de la luxure pour vouloir rémunérer les salariés moins d’un euro de salaire et les ouvriers français continueront à fabriquer des pneus sans Titan. Vous pouvez garder vos actionnaires et votre soi-disant présidence directrice générale. Les ouvriers d’Amiens nord savent travailler, pas vous.

Cordialement

Pierre Deruelle

Président et Directeur Général de son chat et de sa salle de bains.

—————-
D’après l’original de la lettre de Taylor à Montebourg

17 Responsesto “Lettre au PDG de Titan”

  1. HR dit :

    « Les ouvriers chinois ont du se battre bec et ongles à coup de grèves massives pour obtenir que les actionnaires US de vos multinationales cessent de les traiter comme du bétail »

    Ouaf ouaf. L’ouvrier chinois est traité pire que du bétail par la dictature communiste depuis des décennies. Normal. Toute dictature communiste traite les ouvriers pire que du bétail.

    Maintenant, la dictature communiste chinoise a décidé d’externaliser l’exploitation des ouvriers chinois à des entrepreneurs capitalistes, notamment occidentale, parce que ça rapporte beaucoup plus aux dirigeants du régime communiste corrompu de la Chine. Normal. La pire corruption qu’on puisse imaginer, on la trouve toujours dans les régimes communistes.

    Les dirigeants communistes y gagnent énormément parce que lorsqu’ils exploitaient directement les ouvriers chinois, les ouvriers chinois en mourraient par dizaine de millions.

    Evidemment, ces dizaines de millions de victimes ne faisaient ni chaud ni froid aux bonnes âmes de gôche européennes, notamment en France.

    Mais maintenant, on peut compter sur un des derniers syndicats stalinien en Europe, la CGT, ou un de ses séïdes, pour en profiter pour nous ressortir la vieille propagande soviétique.

    • Petit conseil : lire un peu plus vous permettra de débiter un peu moins d’âneries. Passons sur le fait que la dictature chinoise n’a plus rien de communiste depuis longtemps. Sur la question des syndicats : http://goo.gl/efQbr

      • HR dit :

        Merci, j’ai certainement lu plus que vous, si j’en juge par l’article et même par votre réaction.

        « Passons sur le fait que la dictature chinoise n’a plus rien de communiste depuis longtemps. »

        C’est ça. Tant qu’à faire, expliquez que le portrait qui trône sur la place Tien an Men, c’est celui de Steve Jobs.

        Mais vous avez raison, j’aurai dû préciser que les actuels dirigeants chinois sont moins « communistes » que leurs prédécesseurs, puisque les Chinois aujourd’hui meurent moins par dizaines de millions sous les exactions de leur dictature.

  2. totolezheros dit :

    GENIAL !!
    TRES FORT !!!
    BRAVO !!!!

  3. Yvounet dit :

    Mais quand est-ce que les idéologues de la droite ultra-libérale et capitaliste vont-ils arrêter de brandir le péril communiste pour justifier leurs horreurs ??? Savez-vous messieurs, qu’il existe d’autres voies, pour l’économie, que ces deux méga idéologies totalitaires, qui sèment la misère et détruisent la planète ? Avez-vous, par exemple, entendu parler de Scop, d’économie à échelle humaine, de sobriété heureuse ?

    • HR dit :

      « ces deux méga idéologies totalitaires, qui sèment la misère  »

      Evidemment, que le niveau de vie moyen chinois se soit considérablement élevé, que les Chinois semblent avoir échappé, pour l’instant, au risque des massacres de masse dont s’est toujours rendu coupable leur régime communiste, ça, vous vous en foutez complètement.

      Que le régime communiste chinois ait fait des dizaines de millions de morts, faut surtout pas en parler, bien entendu, pour de pas bousculer votre bienpensence monopole du coeur de gôche.

  4. Mr Taylor se méprend lorsqu’il pense que le fermier Français chechera a acheter le pneu le moins cher. Il ne pourra tout simplement plus le faire d’ici quelques années, car il aura été acculé à la ruine après que ceux qui jadis achetaient leur pitance chez lui, se soient mis à consommer de la merde insipide en tube importée de nul part après qu’ils se soient retouvés sur le carreau. J’en aurais volontiers soufflé un mot à mon cheval, mais hélas celui-ci n’est
    plus là pour m’écouter depuis que la crise l’ait contraint à changer de filière industrielle.

    Signé un ingrat qui refuse obstinément d’apprécier à sa juste valeur tous les bienfaits qu’apportent ce type de politique économique, et qui par dessus le marché pense que tous les cadres de chez Titan ne sortent pas de la cuisse de Jupiter.

  5. poinsot dit :

    Pierre…je suis fière de toi…les mots maux mos..meaux..maux..me manquent..signez Furax..ehehe une amie des ami(e)s à mimi..

  6. GALLIEZ dit :

    Pierre Galliez

    Claude françois chantait
    Pauvre petit Taylor riche
    Oh pauvre petit taylor riche
    Lui qui vendait des « peneus »
    Qui voulait écraser les malheureux
    Pauvre petit Taylor riche
    Comme un président tu t’affiches
    Tu ne vois que tes dollars
    Tu ne connais que les richards
    Tu insultes les pauvres et licenciés
    Ta vie confortable de trop payé
    le soir tu dors bien rassasié
    T’as encore du temps pour compter?
    Taylor pauvre type riche
    Taylor de toi on se fiche

  7. poilpathe dit :

    Un vrai travail de Titan…
    On ne pneu pas être et avoir été,
    Alors sauve qui pneu! voilà Mr « Grizz » mine

  8. Moi aussi, la démocratie m’a donné la chance de lire et écrire, pour pouvoir lire la prose d’un homme libre et fier de ses idées.

    Je suis gauchiste et je chie sur la gueule de ses néolibéraux de trolls qui veulent imposer leurs lois nauséabondes pour faire toujours plus de fric dans leurs poches, et toujours moins de partage dans celles de ceux qui fabriquent, produisent et consomment.

    Messieurs les actionnaires et capitalistes faudrait être vraiment con comme Picsou sur son tas de pièces d’or, mais quand vous serez seuls, riches à Milliards mais sans les consommateurs que vous aurez tués ou ruinés, vous ferez quoi de vos fortunes.

    A bonne entendeurs salut, semblant d’humains sans âme ni conscience, telle une Laurence PARISOT vous défendez l’indéfendable, une société qui veut toujours plus d’esclave, car de moins en moins de salariés.

    Bravo Monsieur DERUELLE, le totalitarisme est certes présent chez les gauchistes furieux du communisme, mais il fait moins de morts à terme que le fascisme du capitalisme qui a donné les guerres, les famines, les pollutions, et enfin le chômage qui en soit n’est pas autre chose que le meurtre de l’emploi de ces grands patrons au nom de la rentabilité et du dividende.

  9. Popolon dit :

    J’y fout très souvent les pieds perso, une fois par an, pas pour profiter d’affaire, mais pour profiter de la culture et des gens (enfin de leur amitié, pas de leur travail). Je peux dire que la classe moyenne existe, elle est partout et bien plus à l’aise que la notre. Bien mieux logée, dans un bien plus grand confort et on en rencontre des milliers tous les jours à Paris, en voyage touristique, d’étude ou d’affaire.

  10. Popolon dit :

    Oublié de dire, côté protection sociale, pour la santé c’est pas top, ce sont des espèces d’assurances ou ont met au pot et à le droit à une certaines somme sur les médocs et les soins, pas aussi égalitaire que notre ancienne sécurité sociale.

    Par contre, au niveau de la retraite, ils sont loin devant nous, il y a quatre classes homme/femme et en gros ouvrier/bureaucrate.

    La retraite pour les femmes : 50 ans quand ouvrier, 55 ans quand bureaucrate.
    La retraite pour les hommes : 55 ans quand ouvrier, 60 ans quand bureaucrate.

    A méditer.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 8 =